Coupe de France - Football – Nancy et Raon rejoignent Epinal en 8es de finale

Publié

Coupe de France - FootballNancy et Raon rejoignent Épinal en 8es de finale

Deux clubs lorrains se sont qualifiés mercredi. Nancy, lanterne rouge de Ligue 1, en s'imposant 4 tirs au but à 2 face à l'OGC Nice (4e de L1). Raon-l'Etape (Nat) s'est imposé 1-0 contre Istres.

La Coupe, une bouffée d'oxygène pour Nancy. (AFP)

La Coupe, une bouffée d'oxygène pour Nancy. (AFP)

Nancy qui n'a gagné qu'un seul match de Ligue 1 cette saison, lors de la 1re journée le 11 août (1-0 face à Brest) s'est pourtant fait peur en se faisant rejoindre au score (2-2) dans les toutes dernières secondes du temps additionnel de la seconde période. Nice pensait avoir fait le plus difficile avec l'ouverture du score rapide de Bosetti d'une balle piquée du gauche (7). L'impact et l'engagement d'Anin, titularisé pour la première fois depuis le 25 août, et la qualité de passe de Digard avaient permis au jeune Niçois d'ouvrir son compteur but au Ray, un stade déserté par les supporters en colère contre l'horaire du match.

Menés, les Lorrains dominaient pourtant leur sujet contre une formation azuréenne beaucoup moins hégémonique qu'à son habitude dans la possession de balle sur une pelouse très dégradée par de fortes pluies. Une erreur de Delle sur une tentative de Moukandjo permettait donc logiquement à Alo'o Efoulou de marquer dans une cage vide son tout premier but de la saison (1-1, 23). L'attaquant camerounais allait même être l'un des héros lorrain après son 2e but suite à une ouverture lumineuse de Louis (2-1, 56). Bien installée dans un 5-3-2 coulissant en 3-5-2 en phase offensive, l'ASNL contenait longtemps les assauts adverses, s'en remettant à son gardien Ndy Assembé solide sur ses appuis sur la tête de Civelli (43) puis sur le tir à bout portant de Maupay (49).

Mais les entrées en jeu de Bauthéac et Pied (65) puis surtout du meilleur réalisateur niçois Cvitanich (77) allaient relancer Nice qui égalisait même grâce à une tête sur corner de l'Argentin à la 7e minute des arrêts de jeu. Mais ce n'était qu'une échéance repoussée car Cvitanich, à l'image de son équipe après une prolongation marquée par deux nouveaux arrêts du portier nancéien, était nettement moins heureux lors des tirs au but en manquant sa tentative.
Nancy remportait donc 4-2 la série, confortant son statut de bête noire du club azuréen en coupe depuis ses victoires en finale de Coupe de France en 1978 et de Coupe de la Ligue en 2006.

Montpellier chute devant Sochaux

Montpellier a chuté après prolongation (3-2) face au FC Sochaux Montbéliard, autre club de Ligue 1. L'équipe de René Girard ne peut désormais miser que sur le championnat et une qualification en Europa League pour sauver une saison qui tourne mal en ce mois de janvier. Montpellier a perdu beaucoup d'illusions en une semaine. Après son élimination en demi-finale de la Coupe de la Ligue à Rennes, sa défaite à Marseille, qui l'éloigne du podium, et le transfert à Newcastle de son capitaine Mapou Yanga-Mbiwa, le club héraultais a concédé sa troisième défaite d'affilée, la première à la Mosson depuis début octobre face à Evian (2-3).

L'équipe, il est vrai handicapée par dix absences, a, tout comme à Marseille quatre jours plus tôt, mené au score avant de craquer en défense en fin de match. Sochaux, qui n'avait pas fait de ce tour de Coupe sa priorité, a enchaîné pour la première fois de la saison une quatrième victoire d'affilée et surtout accumulé de la confiance avant de retrouver samedi Montpellier en championnat. Sur une pelouse très détériorée, Montpellier faisait preuve de réalisme et ouvrait la marque sur sa première opportunité. A la 16e minute, servi par Rémy Cabella, l'attaquant Charbonnier marquait d'un tir en pivot dont le faux rebond surprenait Didier Ovono.

Si Montpellier avait deux occasions d'aggraver la marque sur un tir de Cabella (35) et une tête de Camara, sauvée sur la ligne par Dias (37), Sochaux égalisait peu avant la pause. Contout reprenait un centre de Corchia pour tromper Geoffrey Jourdren, préféré à Pionnier (43). Le champion de France prenait en main la rencontre après la reprise et ajoutait un second but grâce au jeune Deplagne, qui reprenait de la poitrine un corner de Mounier (51). Peu après l'entrée de Mikari et Bakambu pour Sochaux, ce dernier exploitait un nouveau centre de Corchia pour surprendre en deux temps Jourdren (79). Dans la prolongation, l'autre remplaçant Mikari offrait la qualification à Sochaux d'une frappe de 20 mètres (107).

(L'essentiel Online/AFP)

Résultats 16es de finale

Sedan – Lorient 0 - 1

Fontenay – ESTAC 0 - 5

Épinal – Nantes 1 - 1 (4-3 tab)

Avenir Foot Lozere – Le Havre 0 - 3

Vertou – Évian-Thonon 0 - 1

Nice - Nancy 2 - 2 (2-4 tab)

Montpellier - Sochaux 2 - 3 (ap)

Raon-l'Étape - Istres 1 - 0

Vénissieux Minguettes - Le Poiré-sur-Vie 0 - 0 (4-3 tab)

Meaux - Saint-Etienne 0 - 0 (5-3 tab)

Stade Bordelais - Lens 0 - 3

Moulins - Bordeaux 1 - 2

CA Bastia - Brest 1 - 3

Paris-SG - Toulouse 3 - 1

Ton opinion