Opposant russe – Navalny dénonce le blocage de ses comptes bancaires

Publié

Opposant russeNavalny dénonce le blocage de ses comptes bancaires

Le principal opposant au Kremlin a affirmé mardi, que ses comptes bancaires et ceux de ses proches avaient été bloqués, dans le but de lui nuire.

Alexey Navalny (ici au premier rang en compagnie de son épouse Yulia) participe régulièrement à des manifestations contre le pouvoir russe.

Alexey Navalny (ici au premier rang en compagnie de son épouse Yulia) participe régulièrement à des manifestations contre le pouvoir russe.

AFP/Kirill Kudryavtsev

L'opposant Alexeï Navalny a dénoncé mardi le blocage en Russie de ses comptes bancaires, une mesure liée selon lui à une enquête visant son organisation de lutte contre la corruption. «Tous mes comptes ont été bloqués», a écrit M. Navalny, sur Twitter, ajoutant que ceux de sa femme, de ses deux enfants et de ses parents avaient subi le même sort. «Ce n'est pas agréable, je ne vais pas le cacher», a-t-il poursuivi sur son blog, dénonçant notamment le fait que ses parents n'aient pas pu recevoir leur pension de retraite et que sa fille, qui étudie aux États-Unis, n'ait plus d'argent disponible.

La porte-parole de l'opposant, Kira Iarmych, a déclaré que ce gel était lié à l'enquête pour blanchiment d'argent actuellement en cours contre le Fonds de lutte contre la corruption (FBK), fondé par l'opposant. Ouverte en août par la justice russe, elle s'est déjà traduite par le gel des comptes du FBK et par plusieurs vagues de perquisitions dans les locaux de l'organisation en septembre/octobre et chez l'opposant lui-même en décembre.

Jeudi, Alexeï Navalny a dénoncé une volonté du pouvoir de chercher à l'étouffer financièrement, à un moment où les autorités traversent une période de tensions. «Leur peur est telle qu'elles ressentent le besoin d'étrangler le FBK sur tous les fronts, sans penser à l'impression qu'elles donnent», a-t-il écrit sur son blog. Le FBK s'est fait connaître grâce au succès de ses vidéos dénonçant l'enrichissement personnel de responsables politiques russes de premier plan. Sa vidéo accusant l'ex-Premier ministre Dmitri Medvedev d'être à la tête d'un empire immobilier, totalise près de 34 millions de vues sur YouTube.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion