Boston refroidit Brooklyn, Davis érupte à 55 points avec les Lakers

Publié

Basketball/NBABoston refroidit Brooklyn, Davis érupte à 55 points avec les Lakers

Les Celtics de Jaylen Brown et Jayson Tatum, 63 points cumulés, ont raffermi leur statut de leaders à l’Est, en s’imposant à Brooklyn (103-92) dimanche, en NBA, où Anthony Davis, en feu, a claqué 55 pions pour les Lakers vainqueurs à Washington (130-119).

Les Celtics de Jaylen Brown et Jayson Tatum, 63 points cumulés, ont raffermi leur statut de leaders à l’Est, en s’imposant à Brooklyn (103-92) dimanche en NBA, où Anthony Davis, en feu, a claqué 55 pions pour les Lakers vainqueurs à Washington (130-119). Deux jours après s’être fait surprendre au TD Garden par Miami, Boston a fait preuve d’une réaction aussi immédiate qu’autoritaire, chez des Nets en progrès après une entame de championnat laborieuse, et quelque peu grisés par leur série de quatre victoires d’affilée.

Les C’s se sont donc employés à les ramener à la réalité, celle d’une conférence pour l’heure dominée sans partage par le finaliste du dernier exercice, avec un bilan de 19 victoires contre 5 défaites. En guise d’images pour symboliser cet état de fait, celles de Brown (34 pts, 10 rbds, 4 contres) et Tatum (29 pts, 11 rbds), muselant Kevin Durant, jusqu’à lui chiper le ballon à tour de rôle en l’espace de 48 secondes dans le money-time. «KD» n’a toutefois pas démérité (31 pts, 7 rbds, 5 passes), mais la défense agressive sur son paletot l’a poussé à commettre huit pertes de balle. Aussi inhabituel pour lui que rédhibitoire pour son équipe lors d’une fin de rencontre où Kyrie Irving n’a guère pesé (18 pts, 8 rbds).

22/30 aux tirs

De quoi faire dévisser les Nets à la 8e place (13-12), deux rangs devant les Knicks, qui restaient sur quatre défaites en cinq rencontres et se sont relancés aux dépens de Cleveland (92-81), au Madison Square Garden, où les Cavs (3e) ont été punis par leur maladresse (34,9% de réussite aux tirs). Pendant ce temps, Anthony Davis, lui, continuait de marcher sur l’eau à Washington, deux jours après ses 44 points inscrits à Milwaukee, où il a remporté un duel titanesque face à Giannis Antetokounmpo (40 pts).

D’une efficacité redoutable (22/30 aux shoots), il a fini à quatre unités de son record personnel (59 pts en 2016, avec la Nouvelle-Orléans contre Détroit), ajoutant 15 rebonds et trois contres à son escarcelle. Dans son ombre, mais pas trop tout de même, LeBron James a largement contribué (29 pts, 8 rbds, 6 passes), face à des Wizards privés de Bradley Beal blessé et qui ont compté jusqu’à 29 longueurs de retard avant de se rapprocher à neuf unités au dernier quart-temps, dans le sillage de Kristaps Porzingis (27 pts).

«Je me sens vraiment bien, confiant au tir, et avec un super rythme», a réagi le All Star de 29 ans. Les Lakers, enfin renaissants après une entame de saison morose, enchaînent un 8e succès en 10 matches, qui les maintient toutefois en 12e position à l’Ouest, preuve que la route des play-offs est encore très longue.

Alvarado intenable

Si au sommet de la conférence, le leader Phoenix a aisément remporté à San Antonio (133-95) sa septième victoire en huit matches, grâce à Deandre Ayton (25 pts à 10/14, 10 rbds), son dauphin se trouve désormais être La Nouvelle-Orléans. Les Pelicans, portés par le bouillant remplaçant Jose Alvarado auteur de 38 points, à 8/11 à longue distance, s’est emparé de la deuxième place en battant Denver (121-106).

L’Américano-Portoricain de 24 ans, dont la combativité farouche en défense en fait un poison permanent pour l’adversaire, a changé le cours d’un match mal parti pour la Nouvelle-Orléans, menée de quatorze longueurs au premier quart-temps, jusqu’à son entrée sur le parquet. Il a alors marqué les huit points suivants de son équipe, aussitôt relancée.

Zion Williamson a apporté 25 points (9/17, 6 rbds) qui ont également contribué au succès de sa jeune et talentueuse formation. En face, Nikola Jokic s’est démultiplié (32 pts, 16 rbds, 9 passes), mais le double MVP en titre a été le seul à surnager chez des Nuggets troisièmes avec le même bilan (14-9) que Memphis, vainqueur à Détroit (122-112), grâce notamment à Ja Morant (33 pts, 10 passes).

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires