Covid-19 au Luxembourg – «Ne comparons pas l'Autriche et le Luxembourg»
Publié

Covid-19 au Luxembourg«Ne comparons pas l'Autriche et le Luxembourg»

LUXEMBOURG - Reconfiner les non-vaccinés comme en Autriche est-il un scénario plausible au Luxembourg?

«Aucune décision n'est à exclure», dit Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.

«Aucune décision n'est à exclure», dit Luc Feller, haut-commissaire à la Protection nationale.

Editpress

Grande première depuis l'apparition de la crise sanitaire: l'Autriche a décidé de confiner, dès hier, exclusivement les personnes non vaccinées. Qu'en est-il au Luxembourg?

Si, à l'annonce de la généralisation du CovidCheck, le gouvernement se disait «conscient de rendre la vie moins agréable aux personnes non vaccinées», il n'en demeure pas moins qu'il n'existe aujourd'hui «aucune discussion en ce sens», même si «on peut tout envisager», dit Luc Feller.

Des discussions en cours

Et le haut-commissaire à la Protection nationale de se vouloir rassurant en étayant qu'«au Luxembourg nous avons près de 82% de vaccinés chez les 12 ans et plus, contre 65% en Autriche». «En outre, le taux d’incidence général s’établit à un peu plus de 200 au Luxembourg, contre… 900 en Autriche. De grâce, ne comparons pas les situations des deux pays».

Si le sujet n'est donc pas d'actualité, l'évolution toujours incertaine de la situation sanitaire pourrait le propulser en haut de la pile des priorités. «Tout dépend de l’impact des non-vaccinés sur la transmissibilité du virus», affirme Luc Feller.

Et si tel devait être le cas, alors «un texte de loi aussi clair et précis que possible devra être rédigé. Or, nous sommes loin du compte pour l’instant», constate la Commission consultative des droits de l’homme. Du côté de la Commission nationale d’éthique, «les discussions à ce sujet sont en cours», précise Julie-Suzanne Bausch. Pour rappel, «le faisceau de mesures sanitaires actuelles vaut jusqu’au 18 décembre», conclut Luc Feller.


(L'essentiel/ Jean-François Colin)

Ton opinion