Maître Gims – «Ne me souhaitez pas bonne année» demande Gims

Publié

Maître Gims«Ne me souhaitez pas bonne année» demande Gims

Le chanteur Gims, bientôt en concert à la Rockhal, estime que les vœux du Nouvel An entrent en contradiction avec sa foi musulmane. Les critiques fusent sur les réseaux sociaux.

Ne souhaitez pas «bonne année» à Gims. La requête émane de l'artiste français lui-même qui a posté une vidéo controversée sur les réseaux sociaux. Le chanteur à succès met en avant sa foi islamique expliquant en filigrane qu'il ne fête pas la nouvelle année, et que les personnes de confession musulmane ne devraient pas célébrer les fêtes du calendrier chrétien.

«Taliban le jour, débauché la nuit»

L'auteur et interprète de «Bella» prévient aussi qu'il n'apprécie pas qu'on lui souhaite son anniversaire: «Je souffre avec ça. C'est un pas de plus vers la mort. Donc on se réjouit de quoi?».

La publication de Gims a en tout cas provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, des personnalités politiques françaises et militants de la laïcité n'hésitant pas à critiquer son point de vue. «Peux-tu laisser la religion là où elle est?», invoque le policier français Abdoulaye Kanté. «Taliban le jour, débauché la nuit, tel est le destin de Gims», ironise pour sa part Amine El-Khatmi, président du Printemps républicain.

Converti à l'islam, le chanteur de 35 ans vit entre la France et le Maroc. Il sera en concert à la Rockhal, à Esch-Belval, le 10 février prochain.

(th/L'essentiel)

Ton opinion