«The Walking Dead» – Negan commence à soûler les fans
Publié

«The Walking Dead»Negan commence à soûler les fans

La première partie de la 7e saison de «The Walking Dead» vient de se terminer aux États-Unis. Les audiences n'ont cessé de baisser depuis la rentrée.

Le premier épisode de cette saison était attendu comme le messie. Les fans voulaient absolument savoir qui Negan avait tué de façon barbare. Résultat, ils étaient plus de 17 millions devant leur écran le soir de la diffusion. Un très joli score. Reste que le soufflé est retombé aussi vite qu'il est monté. Les sept épisodes qui ont suivi ont déçu. Le 8e, à l'antenne dimanche 11 décembre 2016 aux États-Unis avant la traditionnelle pause hivernale, n'a rassemblé «que» 10,5 millions de gens. Une baisse de 27% comparée à l'an dernier.

En soi, ces scores d'audience restent plus que raisonnables pour une série américaine. Mais «The Walking Dead» passionnait tellement de fans que cette érosion fait parler. Pourquoi les téléspectateurs désertent-ils la fiction d'horreur? Deux raisons principales ressortent des réactions d'internautes et des avis d'experts: la violence de Negan et le vide scénaristique.

Avant la saison 7, Negan était perçu comme le vilain qui chamboule tout. Sauf que depuis que l'on sait qui il a tué en début de saison, sa sauvagerie et son sadisme omniprésents fatiguent. Et si les aficionados pensaient rester éveillés grâce à l'intrigue, c'est loupé. L'histoire traîne en longueur, et les rebondissements absents. Le journaliste du «Point» a même arrêté de faire des résumés de cette saison «bien naze». Rendez-vous en février pour savoir à quoi ressemblera la suite de l'intrigue, et les critiques qui iront avec.

(L'essentiel/mja)

Ton opinion