Vidéos à la demande – Netflix se lancera en France via le Luxembourg

Publié

Vidéos à la demandeNetflix se lancera en France via le Luxembourg

LUXEMBOURG - Le groupe américain de vidéo en ligne a choisi de lancer sa future offre à destination de l'Hexagone depuis le boulevard Royal, indique mercredi le quotidien économique «Les Échos».

Netflix a décidé de s'implanter au Grand-Duché afin d'alimenter le service qu'il proposera en France à partir de l'automne.

Netflix a décidé de s'implanter au Grand-Duché afin d'alimenter le service qu'il proposera en France à partir de l'automne.

DPA

Déjà présent au Grand-Duché au travers de son siège social européen, Netflix développera son activité, notamment en mettant en place en octobre prochain, son service destiné à la France. Un choix qui s'est fait au détriment de nos voisins que la société américaine de vidéos à la demande justifie par une réglementation trop stricte, selon le quotidien Les Échos. Contrairement au Luxembourg, la loi française prévoit en effet que les fournisseurs de services audiovisuels à la demande participent au financement d'œuvres, au travers d'achats de films et de programmes audiovisuels «à partir de 10 millions d'euros de chiffres d'affaires», indique le quotidien économique, mais aussi qu'ils participent au préfinancement de films, «à partir de 150 millions d'euros de chiffres d'affaires». Sans oublier l'obligation faite aux fournisseurs de participer à la promotion des œuvres françaises et européennes.

« Le niveau des obligations touchant les services de médias à la demande les dérange, même s’ils sont d’accord pour financer des productions françaises », indiquent Les Échos, citant une source proche du dossier. Une attitude qui correspond à la philosophie du groupe américain, qui base sa renommée à la fois sur des séries «made in USA» de haute qualité - à l'instar de House of cards -, mais aussi via des contenus «locaux». En mars dernier, Aurélie Filipetti, ministre française de la Culture, indiquait déjà les doutes de Netflix pour son implantation en France, le groupe évoquant déjà «des interrogations» quant à la fiscalité française et la réglementation. Ce sera donc ce dernier point qui a fait basculer la décision du côté luxembourgeois.

Netflix, basée en Californie, possède son siège européen au Grand-Duché depuis fin 2011. Une implantation juridique qui a porté ses fruits, puisque la société de droit luxembourgeois a permis le lancement du service dans plusieurs pays européens, tels la Grande-Bretagne et l'Irlande, les pays scandinaves ou les Pays-Bas. Avec quelque 46 millions d'abonnés à travers le monde, Netflix entend développer dans les mois à venir «une expansion importante en Europe». Outre la France, le lancement d'un service de vidéo à la demande en Allemagne est d'ores et déjà programmé en octobre, tout comme en Belgique, en mai.

(Jmh/L'essentiel)

Ton opinion