Le Luxembourg aux JO d'hiver – Neuf participations et deux médailles d'argent
Publié

Le Luxembourg aux JO d'hiverNeuf participations et deux médailles d'argent

Le Luxembourg s'apprête à participer pour la 10e fois aux JO d’hiver. La première fois, c’était il y a 90 ans. Retour sur les résultats des sportifs grand-ducaux.

Matthieu Osch participera au slalom géant le 18 février et au slalom le 22 février. Tout le Luxembourg aura les yeux braqués sur le jeune homme de 18 ans, seul sportif à défendre les couleurs grand-ducales aux JO de Pyeongchang. Il y a 4 ans, à Sotchi, en Russie, Kari Peters avait également été le seul Luxembourgeois à participer aux JO. Le fondeur avait terminé 79e du sprint.

En 2010, à Vancouver, comme en 2002 à Salt Lake City, faute de résultats, aucun sportif luxembourgeois n’avait participé. Dans l’intervalle, en 2006, à Turin, la patineuse Fleur Maxwell avait terminé 24e de la compétition. En 1998, à Nagano, c’est également un patineur, Patrick Schmit qui avait porté les couleurs du Luxembourg. Il a terminé 29e.

Mais celui qui a vraiment porté haut les couleurs du Grand-Duché est sans conteste Marc Girardelli. S’il ne termine que 9e de la descente et 20e du slalom géant en 1988 à Calgary au Canada, il offre ses deux premières médailles d’argent au Luxembourg en 1992 à Albertville : il termine 2e du Super G derrière le Norvégien Aamodt et finit 2e du slalom géant derrière l’Italien Tomba. Ce sont à ce jour les seules médailles décrochées par le Grand-Duché aux JO d’hiver. Deux ans plus tard à Lillehammer (Norvège), Girardelli rate de peu le podium en Super G (4e) et en descente (5e).

Le skieur a réconcilié le Grand-Duché avec les JO auxquels le pays n’avait plus participé depuis 1936. Avant la guerre, c’est en bobsleigh dès 1928 que le Luxembourg s’était illustré grâce au talent de Raoul Weckberger, Geza Wertheim, Henri Koch, Gustav Wagner, Willy Heldenstein, Marc Schoetter, Pierre Kaempff et Auguste Hilbert.

(MC/L'essentiel)

Ton opinion