Accusations de viol – Neymar a publié une conversation intime
Publié

Accusations de violNeymar a publié une conversation intime

Accusé de viol à Paris par une jeune femme brésilienne, le meneur de jeu du Paris Saint-Germain Neymar a répondu via les réseaux sociaux, pour se disculper.

Neymar estime qu'il est tombé dans un «piège».

Neymar estime qu'il est tombé dans un «piège».

Instagram/@neymarjr

Aux environs de minuit au Brésil (5h au Luxembourg), Neymar a publié une vidéo sur son compte Instagram pour se défendre de l'accusation de viol dont il fait l'objet. L'attaquant brésilien du PSG est dans le viseur de la justice de son pays pour un affaire dont les faits se seraient produits à Paris.

«Je suis accusé de viol... un mot lourd et fort, mais c'est la vérité du moment, a souligné Neymar face caméra. (...) Je suis exposé à cette accusation. Je suis énervé en ce moment, alors j'ai décidé d'exposer toutes les conversations que j'ai eues avec cette fille. Tous nos moments intimes. Mais c'est nécessaire de le faire pour prouver qu'il ne s'est rien passé de grave. Après cette vidéo, je vais vous montrer ce qu'il s'est passé ce jour-là, et le suivant. Le premier, il y a eu une relation entre un homme et une femme, entre quatre murs, des choses que peut faire un couple». Selon la jeune femme qui a porté plainte deux semaines après être rentrée au Brésil, le joueur se serait montré agressif pour obtenir d'elle une relation sexuelle non désirée, lors du séjour à Paris de la victime présumée.

«Le lendemain, on a continué à échanger des messages, elle m'a demandé un souvenir pour son fils», a poursuivi l'attaquant. Ses premiers échanges avec la jeune femme, diffusés dans l'enregistrement, ont eu lieu le 11 mars. Des mots, des photos et des vidéos coquins ont ensuite incité la victime présumée à se rendre seule à Paris pour y rencontrer le footballeur. Le 15 mai, les deux jeunes personnes semblent effectivement s'être retrouvées dans une chambre d'hôtel. Après des relations partagées, le coupe planifie des retrouvailles pour le lendemain et la poursuite des échanges par message semble sans histoire. La seconde rencontre n'a vraisemblablement jamais eu lieu, cependant. Une quinzaine de jours plus tard, plainte pour viol sera déposée.

(L'essentiel)

Ton opinion