Voyage: «Nez à nez avec un lion»: échappée sauvage en Afrique du Sud

Publié

Voyage«Nez à nez avec un lion»: échappée sauvage en Afrique du Sud

Prenez un chapeau et un appareil photo et partez sur les pistes de la réserve Welgevonden, un trésor sauvage préservé. Reportage.

par
Philippe Difilippo
Dans la réserve Welgevonden, les animaux sauvages sont chez eux. Personne ne les dérange. Jamais. Alors, on les voit souvent très près des pistes, parfois même trop près!

Dans la réserve Welgevonden, les animaux sauvages sont chez eux. Personne ne les dérange. Jamais. Alors, on les voit souvent très près des pistes, parfois même trop près!

Il est 6 h 30. Le soleil réchauffe déjà les visages. Mais c'est un coup de frein qui réveille tout le monde. Le Ranger est le premier à les avoir repérés. À quelques mètres à peine du 4×4, deux éléphants surgissent et traversent, paisiblement, la piste. On les sent sereins. Dans la réserve Welgevonden, «ils n'ont aucun prédateur. Nous sommes chez eux ici», avertit le Ranger du Laluka Safari Lodge.

Pour le visiteur, l'instant est magique. L'impression qui prédomine, celle de se sentir privilégié face à des animaux sauvages dans leur cadre naturel. Pour eux, Welgevonden, située au nord de l'Afrique du Sud, est un havre de paix. Les gérants du parc en sont les garants. Le nombre de personnes autorisées à y circuler est très limité. On ne croisera qu'une petite poignée de touristes en 4×4 durant tout le séjour.

En revanche, il ne faudra pas longtemps pour dénicher les zèbres, rhinocéros, hippopotames, springboks, girafes, ou même les lions! Welgevonden peut se traduire par «découverte fortuite». Le terrain majestueux s'y transforme en effet à chaque occasion, offrant des vues à couper le souffle sur la nature sauvage africaine intacte et des souvenirs qui dureront toute une vie. Aucun doute, Welgevonden est l’un des meilleurs endroits pour sentir la nature sauvage et découvrir le véritable esprit de l’Afrique!

Laluka, le luxe à la sauce belge

Situé au cœur de la réserve Welgevonden, le Laluka Safari Lodge s'efforce d’offrir à ses clients une expérience unique. Les infrastructures de grand luxe ont été pensées pour deux objectifs: créer un véritable lien avec la nature et avoir un faible impact sur l’environnement.

Ils réalisent un rêve de famille

En sortant de chez eux, Didier et son fils Simon peuvent tomber nez à nez avec un éléphant, un zèbre ou un guépard. C'était leur rêve. Et ces Belges originaires d'Alost l'ont réalisé en 2019, avec Giulia, la compagne italienne de Simon. Tombés amoureux de l'Afrique du Sud, ils ont racheté et rénové l'un des lodges de la réserve. Leur passion se ressent dans chaque détail de leurs services très haut de gamme. Le tout, en gardant leur «belgitude»: «Garder une atmosphère très familiale dans un décor de luxe africano-européen a toujours été la priorité», confirme Didier.

Six lodges avec piscines privées

Seulement six lodges (de 111 m2 chacun!) pour offrir une expérience «sur mesure» à chaque client. Laluka met l’accent sur l’espace, la lumière et l’intimité. Les grandes fenêtres et terrasses s’ouvrant directement sur la brousse encouragent la connexion avec la nature. Vous pourrez ainsi surprendre des singes se chamailler juste devant la piscine privée de votre lodge. Réception grandiose et piscine à débordement surplombant la vallée complètent, entre-autres, ce tableau idyllique.

Plus d’informations sur www.lalukasafarilodge.com et www.welgevonden.org

Ferme 100 % bio et chef étoilé

Laluka a ouvert ses portes en pleine crise du Covid en novembre 2020. «Mais au final, c'est un mal pour un bien, note Simon. Nous en avons profité pour lancer notre ferme 100 % bio dans la vallée». Légumes et fruits en tout genre, animaux, cette dernière n'a cessé de grandir depuis. «La ferme permet désormais au lodge d'être autosuffisant. On fournit même les autres lodges séduits par nos produits», ajoute le jeune homme, qui s'est formé au métier d'agriculteur... sur YouTube!

Vous l'aurez compris, même la nourriture est haut de gamme à Laluka. Les cuisiniers sont formés par le chef étoilé flamand Piet Huysentruyt, qui se rend plusieurs fois par an sur place pour distiller ses conseils. Un régal pour les papilles qui pourra être agrémenté de boissons... belges bien sûr! Vous pourrez par exemple goûter le vin sud-africain Temple Wines d'un autre Alostois, Tom Heeremans, ou encore la bière belge Cornet, également disponible sur place.

Dormez à la belle étoile en pleine savane

Outre les safaris du matin et de fin d'après-midi, Laluka propose de multiples autres prestations. Le safari nocturne vous offrira une expérience inédite où vous verrez des animaux plus insolites. Le safari à pied, avec deux Rangers armés, vous fera monter l'adrénaline et découvrir le bush sous un angle différent.

Au rayon des autres expériences inoubliables, le petit déjeuner au bord de la rivière, ou encore le barbecue au coucher du soleil en pleine savane, et le traditionnel «boma», repas autour d'un feu de camp. Et pour les plus courageux, Laluka innove avec une nuitée à la belle étoile ou sous une tente en pleine réserve... Pour les autres, un petit tour au spa s'impose.

«Encerclé par 50 éléphants!»

«On est sur le lieu de vie des animaux, ce sont eux qui décident, il faut les respecter», dit Christian.

«On est sur le lieu de vie des animaux, ce sont eux qui décident, il faut les respecter», dit Christian.

«Si vous ne faites pas de gestes brusques ou de bruits bizarres, les animaux ne vont pas nous attaquer». Dans le 4×4 décapoté, armé de son fusil et de ses jumelles ultra-puissantes Swarovski, Christian, l'un des deux Rangers du Laluka Safari Lodge, plante le décor avant le premier safari. Il complétera un peu plus tard devant cinq lions: «Dans la posture de l'animal, nous savons reconnaître les signes d'agressivité. Avec les lions, c'est simple, s'il est agacé, il rugit. Alors il faut partir. La sécurité des visiteurs est la priorité absolue». Avec une bonne dose d'humour, le jeune Ranger de Pretoria ne cessera de transmettre son amour pour la nature sauvage. «On ne devient pas Ranger pour l'argent, mais pour la passion des animaux... et des gens!», dit-il. Le plus grand danger qu'il a vécu? «Lors d'un safari nocturne, le 4×4 avec deux touristes était encerclé par une cinquantaine d'éléphants déchaînés, qui cassaient les arbres et hurlaient. Nous avons dû en intimider certains et rester calmes pour nous en tirer».

À la découverte du «Big Five»

À l'origine, l’expression «Big Five» (ou Big 5) désigne les cinq grands animaux sauvages d’Afrique décrits comme les plus dangereux et les plus difficiles à chasser: le lion africain, l’éléphant d’Afrique, le buffle du Cap, le léopard africain et le rhinocéros noir. Ces animaux sont aujourd'hui un symbole de l'Afrique du Sud. Cependant, il n’est pas vraiment garanti d’apercevoir le «Big Five» lors de votre safari. Les léopards sont notamment particulièrement insaisissables. Mais qui sait…

40 000 hectares

À trois heures de Johannesburg, les 40 000 hectares de réserve Welgevonden abritent plus de 50 espèces de mammifères. Elle est nichée dans la réserve de biosphère de Waterberg, reconnue internationalement par l’Unesco pour la conservation durable de la biodiversité.

Ton opinion

0 commentaires