Nick Cave fait resurgir Lazarus

Publié

Nick Cave fait resurgir Lazarus

Nick Cave est de retour. Le premier maxi éponyme de cet opus annonce la couleur de l’album.

Un quatorzième album qu'on écoute tranquillement chez soi, pour pouvoir s’attarder sur les paroles toujours aussi obscures de Nick Cave. Car ce qui fait la particularité de Cave, ce n’est pas seulement la musique ou les arrangements, mais surtout sa voix et la manière à lui de déclamer ses paroles comme une histoire, tel un conteur au coin du feu. Une approche théâtrale qui peut en surprendre plus d’un mais qui finalement charme.

Il nous emmène dans ses récits sombres, certes, mais attirants et on se prend au jeu à se concentrer uniquement sur la voix. Basé sur le mythe du plus grand miracle de Jésus, qui aurait ressuscité Lazare, l’univers de «Dig, Lazarus, Dig!!!» renvoie aux puissances surnaturelles et aux différents ponts que l’on peut tisser avec l’au-delà. On y trouve également quelques références à Harry Houdini, illustre magicien passionné de spiritisme. Des inspirations certes bien étranges mais qui font la renommée de l’artiste. Un chef-d'œuvre musical à ne pas rater.

Luc Wies

Ton opinion