Concert à la Rockhal – Nightwish impose son metal suave

Publié

Concert à la RockhalNightwish impose son metal suave

ESCH-BELVAL - Samedi, les Finlandais du groupe Nightwish ont mélangé les genres.

La Rockhal avait des airs de cathédrale gothique samedi soir. 3 500 personnes s'étaient réunies pour l'événement metal du printemps avec la venue de Nightwish. Et tous les styles de «rockeux» s'y côtoyaient. Il faut dire que la soirée avait de quoi ravir les fans de chaque genre. Ainsi, Eklipse n'hésitait pas à remixer Lady GaGa, tandis que Battle Beast ravissait les fans de trash metal. Dans ce contexte, le metal symphonique de Nightwish ne pouvait faire le poids pour les durs à cuire.

Qu'importe, la musique des Finlandais a vocation à ratisser plus large. «Storytime» ouvrait ainsi le spectacle sur une petite mélodie rappelant les contes de fées. Très rapidement, la puissance des batteries et les riffs enflammés de guitare électrique prenaient pourtant le dessus. Pour accompagner ce vacarme jouissif, la voix d'Anette Olzon portait la plupart des morceaux.

La flûte donnait une dimension celtique

Si d'aucuns regrettent toujours le départ de Tarja Turunen, la Suédoise semble avoir définitivement pris ses marques, jusqu'à pousser la voix de manière assez régulière.
Autour des décors chevaleresques, froids, symboles de leur Finlande natale, Marco Hietala et sa bande n'ont jamais hésité à varier les ambiances.

La flûte donnait une dimension celtique au spectacle pendant que les quelques interprétations acoustiques rappelaient l'atmosphère des pianos-bars. Pas de quoi endormir l'auditoire pour autant, la fougue des morceaux du dernier album «Imaginarium», «I Want My Tears Back» en tête, suffisait à relancer la machine.

Thomas Holzer

Ton opinion