Réseaux sociaux – Noholito n’a pas honte de soigner ses névroses

Publié

Réseaux sociauxNoholito n’a pas honte de soigner ses névroses

Traumatisé par le divorce de ses parents, l’influenceur a des angoisses qui lui gâchent la vie.

Noholito assume d’avoir recours à une thérapie.

Noholito assume d’avoir recours à une thérapie.

Adulé par des millions d’abonnés sur TikTok, Instagram ou YouTube, qui rient de ses blagues, Noholito n’en est pas moins un garçon hypersensible. Le Français de 28 ans, qui vient de sortir son autobiographie intitulée «28 ans d’angoisse», raconte qu’il souffre d’anxiété depuis des années. Dans «Le Parisien», l’influenceur ouvertement gay a expliqué que tout avait commencé par des «migraines puis des douleurs» dans tout son corps.

«Il y a eu un moment où je ne pouvais plus faire un pas dans la rue se souvient-il. J’ai développé une véritable agoraphobie. Il m’est arrivé de marcher longtemps pour ne pas avoir à prendre les transports en commun. Il m’a fallu des années et une thérapie pour découvrir les origines de ce mal, qui remontent à mon enfance et au divorce de mes parents. Désormais, je travaille avec ma psy pour m’en sortir».

Noholito assume d’avoir recours à une thérapie: «Ça n’a jamais été une honte. On va chez le médecin quand on a mal au ventre, on va chez le psy quand on a mal mentalement». Aujourd’hui, l’ex-étudiant en droit se sent mieux dans sa vie et ne regrette pas d’avoir changé de trajectoire, après avoir raté deux fois le brevet d’avocat.

(L'essentiel)

Ton opinion