Luxembourg – Nostalgie foraine dans le parc de la capitale
Publié

LuxembourgNostalgie foraine dans le parc de la capitale

LUXEMBOURG - La «Kiermes wéi fréier» a installé ses manèges à la Kinnekswiss jusqu'au 15 août.

Chevaux de bois, manèges à l'ancienne, mélodie d'époque: depuis vendredi, la «Kiermes wéi fréier» («kermesse d'antan») répand un puissant parfum de nostalgie dans le parc de la Kinnekswiss, à Luxembourg. Jusqu'au 15 août, elle réunit jeunes et moins jeunes dans un même élan d'allégresse. Comme Myriam et Gaby, la cinquantaine, mais «toujours assez jeunes pour faire un tour de carrousel», qui avouent, à leur descente des chevaux de bois, «apprécier cette ambiance comme dans le temps».

Pour Daniel et Fatima, accompagnés de Jasmine (4 ans) et Selma (3 ans), «c'est indémodable, mais c'est important de faire vivre le souvenir, car ces manèges dégagent beaucoup de charme». En plus, la famille apprécie «l'atmosphère relax, moins stressante qu'à la Schuberfouer» qui règne dans une Kinnekswiss baignée par une douce musique d'antan aux antipodes de la surenchère sonore des kermesses modernes. «Les enfants sont émerveillés», dit Fatima, tandis que Jasmine renchérit: «moi, j'aime bien le carrousel de vieilles voitures».

Randy, responsable des chaises volantes, se dit «fier de représenter l'histoire de son métier» et de «faire retrouver les sensations de la fête d'antan» aux familles. Car, pour lui, ces manèges «font partie du patrimoine culturel européen» et il est heureux de constater que «les gens se montrent très réceptifs».

(Jean-François Colin/L'essentiel)

Ton opinion