Révélations d'un soldat – «Notre mission n'était pas de tuer Ben Laden»
Publié

Révélations d'un soldat«Notre mission n'était pas de tuer Ben Laden»

Pour la première fois, les détails de l'opération qui a mené à la mort de l'ancien leader d'al-Qaïda sont dévoilés par un ancien commandant de l'US Navy. Une mort survenue en 90 secondes à peine.

«Obama était en train de jouer au golf 20 minutes à peine avant que ne débute l'assaut. Il n'était aucunement dans le bunker de la Maison-Blanche à suivre les opérations en direct comme la version officielle l'assure». Voici l'une des affirmations publiées dans le livre SEAL Target Geronimo, The Inside Story of the Mission to Kill Osama bin Laden, écrit par Chuck Pfarrer, un ancien commandant de l'US Navy, lassé des critiques venues de Washington sur les circonstances du décès de Ben Laden.

Dans la ligne de mire de l'ancien soldat, le président Barack Obama, accusé d'avoir annoncé cette mort de manière trop précoce. «Aucun politicien au monde n'aurait résisté à l'envie de récupérer les lauriers d'une telle prise, mais en le faisant, il a dévalué notre travail. Les hommes qui ont réussi à prendre Ben Laden méritaient mieux que ça. C'est une façon assez peu respectueuse de remercier leur engagement», précise l'ancien soldat, cité par le Daily Mail.

Ben Laden s'est bien caché derrière l'une de ses femmes

Autre critique, la manière dont les membres du commando américain ont été présentés auprès de l'opinion publique. Que ces soldats n'auraient été que des cowboys qui n'avaient qu'un seul but: abattre l'ennemi n° 1 des États-Unis. «Notre mission n'était en aucun cas de tuer Ben Laden, sinon nous aurions tiré plus que 12 balles!», assure Chuck Pfaffer. Selon lui, la mission, baptisée «Opération Neptune Spear», ne visait qu'à capturer le chef d'al-Qaïda. «J'ai travaillé 30 ans au sein de l'armée et je n'ai jamais entendu l'expression "mission pour tuer", c'est une expression imaginaire, si vous voulez seulement tuer, vous n'envoyez pas des gens risquer leur vie, il suffit de lancer des grenades sur la cible».

Quant au déroulement de l'opération, l'ancien commandant américain, qui a parlé aux membres du commando, confirme qu'Oussama Ben Laden a bien essayé de se protéger en plaçant sa plus jeune épouse devant lui. Finalement, Ben Laden a été touché au sternum et à la tête, le tuant instantanément. L'attaque-surprise aurait d'ailleurs duré au total 90 secondes.

(Jmh/L'essentiel Online)

Ton opinion