Rue du Fossé – «Nous avons eu une bonne surprise lors des fouilles»

Publié

Rue du Fossé«Nous avons eu une bonne surprise lors des fouilles»

LUXEMBOURG - Les fouilles dans la rue du Fossé, débutées il y a plus d'un an, viennent juste de prendre fin pour les archéologues du CNRA. En plus des squelettes, d'autres trésors ont été découverts.

«Bien sûr les squelettes sont spectaculaires et intéressent les anthropologues, mais parfois l'on découvre des détails qui sont aussi très importants. Nous avons eu une bonne surprise. Nous avons découvert des fours à chaux dont un de six mètres de diamètre, qui nous en apprend plus sur la vie de la ville aux XIe et XIIe siècles», explique Robert Wagner, du Centre national de recherche archéologique (CNRA) en charge des fouilles.

Le four à chaux était un élément essentiel à cette époque puisqu'il servait à transformer les matières, comme la céramique, mais aussi à la construction de tous les édifices, car le béton n'existait pas encore. «C'est la première fois que l'on trouve ce type de construction dans la capitale. Ce genre d'éléments est vraiment précieux», ajoute l'ingénieur. Cette trouvaille a été faite dans la partie haute de la rue. Dans la partie basse de la rue, une trouvaille plus classique, dont L'essentiel vous avait déjà parlé. Une vingtaine de tombes issues de l'ancien couvent des Cordeliers.

Un squelette près du Knuedler

Une pièce de monnaie datant du Xe siècle a également été découverte et est considérée par l'expert comme un «témoignage précieux». Si les fouilles sont désormais terminées, le travail continue avec les analyses au laboratoire du CNRA dont les premiers résultats sont attendus avant l'été. En début de semaine, un squelette a également été découvert près de la place Guillaume II, mais pour le moment aucun élément ne permet d'en savoir plus sur son époque et son statut social.

Les prochaines fouilles prévues débuteront sans doute après les vacances d'été, près du bâtiment du Conseil d'État et de l'Église Saint-Michel. Et la terre luxembourgeoise, fouillée depuis les années 70, peut encore réserver bien des surprises.

(L'essentiel/NS)

Ton opinion