Coronavirus au Luxembourg – «Nous avons vu les soucis cardiaques arriver»

Publié

Coronavirus au Luxembourg«Nous avons vu les soucis cardiaques arriver»

LUXEMBOURG - Un pneumologue en première ligne durant l'épidémie, au Luxembourg, dévoile les conséquences de l’utilisation de l'hydroxychloroquine sur certains patients.

Les médecins ont été particulièrement vigilants au rythme cardiaque des patients.

Les médecins ont été particulièrement vigilants au rythme cardiaque des patients.

Pour le Dr Christian Frantz, pneumologue aux Hôpitaux Robert Schuman, le débat sur l’administration de l'hydroxychloroquine (HCQ) pour les patients atteints du Covid-19 est tranché. «L'étude de "The Lancet" effectuée sur 96 000 patients montre qu'il n'y a pas de bénéfice clinique. C'est désormais prouvé scientifiquement», explique-t-il à L'essentiel en rappelant le sérieux de la revue scientifique.

«Nos marqueurs disaient: "Cela va dans le mauvais sens"»

Si le retour d'expérience est «difficile à mesurer sur un nombre réduit de patients», les bénéfices de l'HCQ n'ont pas été spectaculaires. Au contraire, ses effets potentiellement néfastes détaillés dans l'étude de «The Lancet» ont bel et bien été entrevus au Luxembourg.

«Les meilleurs résultats en agissant sur le système immunitaire»

Le spécialiste en pharmacothérapie nous explique par ailleurs que «peu de traitements offrent des alternatives, la plupart des études sur les traitement potentiels ayant montré des résultats décevants». Une réalité qui n'empêche pas le médecin d’observer les réussites constatées sur le terrain durant l'épidémie.

«Les cas les plus graves ont souffert d'une dérégulation du système immunitaire, une réponse "exagérée" du corps humain à la maladie. C'est en agissant directement sur ce système immunitaire que nous avons obtenu les meilleurs résultats. Je pense que c'est une bonne piste pour traiter les patients les plus atteints», conclut le Dr. Frantz.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion