Fonctionnaires européens – «Nous demandons juste le respect des engagements pris»

Publié

Fonctionnaires européens«Nous demandons juste le respect des engagements pris»

LUXEMBOURG – Les fonctionnaires européens travaillant au Luxembourg sont partie prenante de la menace de grève qui plane au-dessus de toutes les institutions européennes.

La décision éventuelle de l'application du préavis de grève sera décidée mercredi après-midi.

La décision éventuelle de l'application du préavis de grève sera décidée mercredi après-midi.

editpress

«Imaginez qu’une entreprise luxembourgeoise faisant travailler 4 000 salariés ne pratique pas la hausse salariale convenue entre syndicats et direction. Eh bien, le travail cesserait immédiatement, annonce Jacques Phlypo, secrétaire politique du syndicat de fonctionnaires européens Solidarité européenne. C’est exactement ce qui se passe au sein des institutions».

Alors que le Conseil européen – réunion des chefs d’État et de gouvernement des pays membres - avait signé un accord octroyant une indexation salariale de 3,7%, une majorité de pays rechignent à l’appliquer, contexte économique et restrictions budgétaires obligent. Une situation que les syndicats de fonctionnaires européens, contactés par lessentiel.lu refusent.

Suites du mouvement pas encore fixées

«Ce qu’il faut comprendre, c’est que les fonctionnaires européens perçoivent les revalorisations salariales environ deux ans après les salariés du secteur privé et environ un an après les fonctionnaires nationaux, indique Jacques Phlypo. Je comprends les réactions hostiles du public vis-à-vis de notre mouvement, mais concernant la hausse que nous demandons, la plupart d’entre eux y ont déjà eu droit. Nous demandons juste le respect des engagements pris.»

Pour de ce qui est des modes d’applications de ce mouvement, la situation apparait mercredi moins tranchée que mardi. Même si une menace de grève a bel et bien été brandie, les suites du mouvement ne sont pas encore fixées.

«Pour le moment, je ne suis pas capable de dire comment faire grève et si grève il y aura, indique un syndicaliste luxembourgeois, sous couvert d’anonymat. Tout dépendra des décisions qui seront prises mercredi après-midi au niveau du Coreper (le comité des représentants permanents des États membres de l’UE, NDLR). Mais tout cela correspond à une décision politique qui pourrait ne pas être forcément logique».

Jean-Michel Hennebert/lessentiel.lu

Ton opinion