Au Luxembourg – «Nous devons être fiers de ce que nous sommes»
Publié

Au Luxembourg«Nous devons être fiers de ce que nous sommes»

ESCH-SUR-ALZETTE - Avec la cérémonie organisée lundi soir en l'honneur des victimes de violences et de haine, la Pride Week est désormais lancée.

L'ASBL Rosa Lëtzebuerg, la ministre de la Famille et de l'Intégration ainsi que le bourgmestre ont rendu hommage aux victimes de haine.

L'ASBL Rosa Lëtzebuerg, la ministre de la Famille et de l'Intégration ainsi que le bourgmestre ont rendu hommage aux victimes de haine.

Même si les mentalités évoluent, les membres de la communauté LGBTIQ+ (lesbienne, gay, bi, trans, intersexes, queer) sont encore parfois les cibles de violences et de haine. C'est en leur rendant hommage lundi soir à Esch-sur-Alzette que la Pride Week a officiellement débuté. «Tous les événements de la Pride week auront lieu avec du public et seront également diffusés en streaming sur les réseaux sociaux», indique Tom Hecker, président de l'ASBL Rosa Lëtzebuerg à L'essentiel.

«C'est un message très fort que le Luxembourg se revendique LGBTIQ + Freedom zone, ajoute-t-il. Nous devons être fiers de ce que nous sommes et le montrer». Malgré tout, des choses peuvent être améliorées. Rosa Lëtzebuerg demande la protection d'enfants ou de personnes intersexes devant une opération obligatoire. Mais aussi la filiation automatique d'enfants de couples lesbiens, par exemple. Et enfin, la reconnaissance d'un troisième sexe pour les personnes qui ne se reconnaissent ni homme ni femme.

Cette semaine de la fierté sera rythmée par une soirée film, table ronde avant les Pride Show et Pride Party du week-end.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Programme complet

Le programme complet de la semaine luxembourgeoise de la fierté et disponible sur le site luxembourgpride.lu.

Ton opinion