Film/Luxembourg – «Nous étions déjà heureux de ces nominations»

Publié

Film/Luxembourg«Nous étions déjà heureux de ces nominations»

Coproduction luxembourgeoise, «Deux» a gagné le César du meilleur premier film, vendredi. Le producteur, Donato Rotunno, ne dissimule pas sa joie.

L'essentiel: Comment avez-vous accueilli ce César?

Donato Rotunno (fondateur de Tarantula Distribution, méd.): Comme une excellente nouvelle! Avec le sourire, beaucoup de bonheur et de satisfaction. On ne connaît jamais l'issue de ce genre de concours. Nous étions très soulagés et heureux pour toute l'équipe qui a participé à la création de ce projet.

Étiez-vous confiant avec ces quatre nominations?

Oui, l'espoir est le dernier à mourir. On avait de l'espoir, même si les quatre nominations étaient déjà une victoire en soi. C'est le résultat d'un long chemin derrière nous, le film a été tourné il y a deux ans et est sorti l'an dernier. Nous étions déjà très heureux des nominations. C'est un bonus, on ne maîtrise pas mais on le prend!

Cette unanimité critique est-elle euphorisante?

Elle est à mon avis tout à fait justifiée. Les deux nominations pour Martine Chevallier et Barbara Sukowa me semblaient le résultat de leur énorme travail en coulisses et à l'écran. Ces comédiennes portent le film avec énormément de poésie, de dramaturgie et de force.

Ce César est-il une première?

Nous avions déjà eu des nominations mais nous n'avions jamais eu la chance d'en remporter un.

La prochaine étape, ce sont les Oscars.

Oui, nous restons dans le même état d'esprit. Être parmi les quinze films, c'est déjà exceptionnel. Si nous sommes dans les cinq (NDLR: le choix sera connu aujourd'hui), on prend! Quoi qu'il en soit, cet élan de reconnaissance autour du film est déjà porteur de futur pour le réalisateur, pour la coproduction. Une énorme énergie se dégage de ces reconnaissances.

(L'essentiel/Recueilli par Cédric Botzung)

Ton opinion