En Palestine – «Nous n'accepterons aucun plan des Etats-Unis»
Publié

En Palestine«Nous n'accepterons aucun plan des États-Unis»

Pour le président de l'Autorité palestinienne, les États-Unis ne sont plus un médiateur honnête dans le processus de paix.

Mahmoud Abbas clame sa défiance vis-à-vis de Washington.

Mahmoud Abbas clame sa défiance vis-à-vis de Washington.

AFP/Francois Mori

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a prévenu vendredi qu'il n'accepterait aucun plan américain visant à raviver le processus de paix. La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a «disqualifié» Washington.

«Après la décision du président Trump (...), les États-Unis ne sont plus un médiateur honnête dans le processus de paix» au Proche-Orient, a-t-il dit lors d'une conférence de presse. Il s'est exprimé à l'issue d'une rencontre avec Emmanuel Macron à l’Élysée. «Nous n'accepterons aucun plan de la part des États-Unis à cause de l'esprit partisan et à cause de la violation du droit international» liée à la décision américaine, a-t-il ajouté. «En faisant cela les États-Unis se sont disqualifiés eux-mêmes».

Moscou et Ankara s'activent

Par ailleurs, les présidents russe et turc Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont réitéré vendredi lors d'un entretien téléphonique vouloir œuvrer en faveur de la création d'un État palestinien, a indiqué le Kremlin dans un communiqué. Les deux pays entendent «poursuivre leurs efforts en vue du règlement du conflit palestino-israélien sur la base des normes du droit international et de la réalisation du droit du peuple palestinien à la création d'un État indépendant», précise le texte.

Alliée des États-Unis, la Turquie fait partie des opposants les plus virulents à la décision de Donald Trump à propos de Jérusalem. Et début décembre, Vladimir Poutine s'était déclaré «fortement préoccupé» après l'annonce américaine, appelant les parties prenantes au conflit israélo-palestinien à la «retenue» et au dialogue.

(L'essentiel/nxp/ats)

Deux Palestiniens tués lors de heurts

Deux Palestiniens ont été tués vendredi par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza au cours de manifestations pour protester contre la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme la capitale d'Israël, a indiqué le ministère de la Santé gazaoui.

Il s'agit des neuvième et dixième Palestiniens tué dans les violences provoquées par la décision américaine, annoncée le 6 décembre dernier.

Ton opinion