Matteo Renzi – «Nous n'avons pas perdu, nous avons ultra-perdu»
Publié

Matteo Renzi«Nous n'avons pas perdu, nous avons ultra-perdu»

L'ancien chef du gouvernement italien a admis, dimanche à Rome, avoir «commis l'erreur de politiser le référendum» sur la réforme constitutionnelle, texte rejeté par les Italiens.

Matteo Renzi est toujours secrétaire général du Parti démocrate (PD, centre gauche), premier parti au sein de la coalition actuelle.

Matteo Renzi est toujours secrétaire général du Parti démocrate (PD, centre gauche), premier parti au sein de la coalition actuelle.

AFP

«Nous n'avons pas perdu, nous avons ultra-perdu», a lancé le bouillonnant Matteo Renzi, 41 ans, à la tribune de l'assemblée nationale du Parti démocrate (centre gauche), qu'il dirige, la première depuis sa démission du poste de premier ministre. «J'ai commis l'erreur de politiser le référendum: je ne l'ai pas vu arriver, je me suis trompé», a reconnu l'ancien chef du gouvernement.

«Nous avons perdu chez les jeunes, en particulier chez les 30-40 ans. Nous avons perdu à domicile et ça fait mal», a-t-il poursuivi. M. Renzi a aussi estimé que la défaite de sa réforme s'était jouée sur Internet. «Nous avons laissé le web à ceux qui, en ce moment, passent aux yeux du monde comme des diffuseurs de mensonges», a-t-il dit.

Il faisait clairement référence au Mouvement 5 Etoiles (M5S, populiste), qui talonne le Parti démocrate dans les intentions de vote et réclame des élections anticipées depuis la victoire du non au référendum constitutionnel.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion