«Nous voulons porter la jupe»

Publié

«Nous voulons porter la jupe»

S'inspirant du combat des femmes pour le port du pantalon, une association de bons hommes revendique le port de la jupe.

Plus de cinq cents ans après sa disparition, le port de la jupe par les hommes est défendu avec passion par Hommes en Jupe (HeJ). Cette association s’inspire du combat mené par les femmes pour le port du pantalon. «Aujourd’hui, des millions d’hommes portent la jupe, le sarong ou la djellaba sans être inquiétés. Pourquoi pas nous?», demande Dominique Moreau, 39 ans, président de HeJ.

Basée à Poitiers (centre-ouest de la France), l’organisation compte une trentaine de membres. Les regards en coin, les réflexions ou les quolibets, ce fonctionnaire et père de famille en a l’habitude depuis six ans qu’il porte l’une de ses vingt jupes en toile ou jean. Il se rappelle combien sa femme était réfractaire au début. Plusieurs militants de HeJ ont d’ailleurs divorcé.

Mais le président tient à allier son goût vestimentaire à une vie normale. Il sait qu’il «sera difficile de faire évoluer les mentalités», même si le couturier Jean-Paul Gaultier a créé des modèles masculins et si le footballeur anglais David Beckham s’est promené en jupe au bras de sa femme.

Pour trouver des modèles, les adeptes visitent les rayons «femme» des grands magasins, mais trouvent surtout leur bonheur par Internet sur des sites spécialisés en Angleterre, en Belgique, en Allemagne ou aux États-Unis. Le prix d’une jupe y varie entre 100 et 400 euros.

Ton opinion