Feux en Grèce – Nouveau cadavre retrouvé après les incendies

Publié

Feux en GrèceNouveau cadavre retrouvé après les incendies

Le risque d'incendie restait très élevé samedi en Grèce, tandis que la police a annoncé la découverte d'un corps carbonisé dans une banlieue d'Athènes, ravagée la veille par les flammes.

A firefighter drops water at a burned shop in the town of Neapoli, southern Greece,  Friday, July 17, 2015. Firefighters were battling 49 fire fronts, mainly in southern Greece and near the Greek capital. Prime Minister Alexis Tsipras said Greece had requested help from his country's army and air force, as well as the European emergency response center, to fight the blazes. (AP Photo/Petros Karadjias)

A firefighter drops water at a burned shop in the town of Neapoli, southern Greece, Friday, July 17, 2015. Firefighters were battling 49 fire fronts, mainly in southern Greece and near the Greek capital. Prime Minister Alexis Tsipras said Greece had requested help from his country's army and air force, as well as the European emergency response center, to fight the blazes. (AP Photo/Petros Karadjias)

Keystone/Petros Karadjias

Les policiers n'étaient pas en mesure de préciser dans l'immédiat la cause du décès, ni de confirmer si le corps était celui d'un officier de police dont la femme avait signalé la disparition vendredi, alors qu'il était parti marcher dans la banlieue de Kareas, au nord-est de la capitale grecque. Le ministère de l'Intérieur grec a fait savoir que le risque d'incendie restait «très élevé» samedi dans de nombreuses régions : l'Attique (c'est-à-dire la région autour d'Athènes), la Grèce centrale, les Cyclades, le nord de l’Égée (îles de Chios, Lesbos), le Péloponnèse, la Grèce occidentale, l'île de Zakynthos.

La police d'Athènes a également annoncé samedi avoir arrêté deux hommes, un Grec et un Bulgare, soupçonnés d'avoir involontairement déclenché les feux de forêt qui ont ravagé vendredi les environs de la capitale grecque. Ces deux hommes, âgés de 58 et 67 ans, devaient être présentés au parquet. Après avoir touché plusieurs quartiers du nord-est d'Athènes et menacé des habitations, l'incendie a été maîtrisé dans la nuit de vendredi à samedi.

Horreur en 2007

La Grèce a connu au total quelque 80 départs de feu vendredi, dont des incendies particulièrement intenses dans le sud-est du Péloponnèse, qui ont détruit 35 habitations et ravagé des champs, selon la télévision publique ERT. Le gouvernement a demandé l'aide de l'Europe. La France devait envoyer samedi deux avions Canadair et un avion de reconnaissance. Un nouvel incendie s'est déclaré sur l'île de Skyros.

La Grèce est souvent touchée l'été par des feux de forêt, favorisés par le vent et les hautes températures. Le dernier feu le plus dévastateur remonte à 2007 : des dizaines de personnes avaient péri et des milliers d'hectares de forêt avaient été détruits dans le Péloponnèse et sur l'île d'Eubée.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion