Nouvel attentat meurtrier au Pays Basque

Publié

Nouvel attentat meurtrier au Pays Basque

Un policier espagnol a été tué vendredi dans un attentat à la voiture piégée attribué à l'ETA, à Arrigorriaga, a indiqué un porte-parole de la police régionale basque.

L'explosion aurait eu lieu au moment où le policier a démarré son véhicule.

L'explosion aurait eu lieu au moment où le policier a démarré son véhicule.

afp

La victime est un inspecteur de police âgé de 49 ans, Eduardo Puelles Garcia, a indiqué ce porte-parole. Le chef du gouvernement régional basque, Patxi Lopez a attribué cet attentat à l'organisation indépendantiste basque ETA, tenue jusqu'alors pour responsable de 825 morts en 41 ans d'actions violentes.

"En ces moments si durs et difficiles, je veux dire à la famille" du policier qu'elle a toute notre affection et celle de l'immense majorité de la société basque qui ne supporte plus les assassins et canailles de l'ETA", a déclaré M. Lopez au parlement régional basque de Vitoria. Les députés basques ont observé une minute de silence vendredi au Parlement régional en mémoire du policier tué.

Explosion lors du démarrage du véhicule

Le chef du gouvernement socialiste José Luis Rodriguez Zapatero a "condamné l'attentat" depuis Bruxelles où il devait participer vendredi à un conseil européen, selon une source de sa délégation. L'explosion "semble avoir été provoquée par une bombe ventouse" fixée sous le véhicule, une méthode souvent employée par l'organisation clandestine pour ses attentats meurtriers, selon cette source.

Elle s'est produite à 09h05 sur un parking, probablement au moment où le policier démarrait son véhicule, provoquant un incendie qui s'est propagé à d'autres voitures. Des images diffusées par la chaîne de télévision CNN montrent plusieurs voitures en flammes et une épaisse fumée noire s'élevant au dessus d'un parking en plein air entourée d'arbres.

Les membres des forces de l'ordre sont des cibles privilégiées de l'ETA, une organisation considérée comme "terroriste" par l'Union européenne et les États-Unis.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion