Mexico: Nouvel incident dans le métro, 20 passagers intoxiqués

Publié

MexicoNouvel incident dans le métro, 20 passagers intoxiqués

Un court-circuit dans le métro de la capitale mexicaine a provoqué l’intoxication d’une vingtaine de passagers, lundi 23 janvier 2023. Il s’agit du dernier épisode d’une série d’incidents qui ont conduit à un renforcement de la sécurité dans l’un des réseaux les plus fréquentés au monde.

Le 7 janvier, une étudiante de 18 ans est morte et une cinquantaine d’autres personnes ont été blessées à la suite d’une collision entre deux trains.

Le 7 janvier, une étudiante de 18 ans est morte et une cinquantaine d’autres personnes ont été blessées à la suite d’une collision entre deux trains.

AFP

Une vingtaine d’usagers ont été légèrement intoxiqués lundi après un court-circuit dans le métro de Mexico, dernier épisode d’une série d’incidents qui ont conduit à un renforcement de la sécurité dans l’un des réseaux les plus fréquentés au monde.

«Une masse importante de fumée» a provoqué «l’intoxication légère d’environ 20 usagers» qui ont été soignés, a expliqué le directeur du métro Guillermo Calderón à la chaîne de télévision Milenio. Le parquet a ouvert une enquête, a-t-il précisé.

Le 7 janvier, une étudiante de 18 ans est morte et une cinquantaine d’autres personnes ont été blessées à la suite d’une collision entre deux trains. La maire de Mexico Claudia Sheinbaum a annoncé cinq jours plus tard l’envoi dans le métro de 6060 agents de la Garde nationale. Possible candidate à la présidentielle en 2024, Claudia Sheinbaum a laissé entendre qu’il s’agissait de prévenir d’éventuels actes de sabotage, d’après l’analyse de la presse mexicaine.

Le 15 janvier, un wagon s’est détaché d’un train, provoquant un nouvel arrêt du trafic. En mai 2021, 26 personnes sont mortes lors de l’effondrement d’un pont aérien au passage d’une rame. L’opposition dénonce le manque d’investissement dans le métro, construit en 1969 par la RATP parisienne et qui a transporté 837,4 millions de passagers en 2021 d’après les autorités locales.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires