Pharmacie – «Novartis a eu une bonne année 2017»

Publié

Pharmacie«Novartis a eu une bonne année 2017»

Le géant pharmaceutique suisse a annoncé mercredi avoir dégagé en 2017 un bénéfice net en hausse 15% à 7,7 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros).

L'entreprise, basée à Bâle, affiche un bénéfice de 6,2 milliards d'euros.

L'entreprise, basée à Bâle, affiche un bénéfice de 6,2 milliards d'euros.

AFP/Fabrice Coffrini

Sur l'année écoulée, le bénéfice sous-jacent de Novartis, qui exclut entre autres les dépenses liées aux acquisitions, n'a toutefois progressé que de 1%, atteignant 11,4 milliards de dollars, a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué, un chiffre très légèrement inférieur aux prévisions des analystes consultés par l'agence financière AWP. Le chiffre d'affaires de sa division pharmacie, son principal pilier, s'est également étoffé de 1% (+2% à taux de change constant), à 33 milliards de dollars, porté par les ventes du Cosentyx (+53% à taux de change constant), un traitement contre le psoriasis, et de l'Entresto (+164% à taux de change constant), un nouveau traitement contre l'insuffisance cardiaque.

Dans cette division, «la croissance en volume des ventes a plus que compensé l'effet négatif de la concurrence des génériques et des prix», a précisé Novartis. Le résultat opérationnel sous-jacent du groupe s'est inscrit quelque peu en-dessus des attentes des analystes, atteignant 12,9 milliards de dollars, en ligne avec l'exercice précédent, note le communiqué, indiquant que «l'accroissement des ventes et la productivité ont entièrement compensé l'érosion due aux génériques et les investissements dans la croissance».

«Novartis a eu une bonne année 2017: Cosentyx a atteint le statut de blockbuster multiple, Entresto a vu ses ventes dépasser USD 500 millions et Alcon (sa filiale spécialisée dans l’ophtalmologie, ndlr) a retrouvé la croissance», s'est réjoui le directeur général de Novartis, Joseph Jimenez, cité dans le communiqué. En outre, «ce fut une année historique pour l'innovation, qui s'est traduite par un pipeline riche en produits au stade ultime de développement. Avec plusieurs lancements majeurs à l'horizon et la mise en place de notre nouveau modèle opérationnel, Novartis est prêt pour une croissance durable», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion