OiNK: c'est fini
Publié

OiNK: c'est fini

Les polices britannique et néerlandaise ont démantelé le site internet OiNK, présenté comme la principale source mondiale d'albums de musique piratés avant leur sortie.

Depuis le début de l'année, le site, qui compte quelque 180.000 membres, a déjà diffusé sur internet plus de 60 albums majeurs, parfois plusieurs semaines avant leur sortie officielle. L'enquête, coordonnée par Interpol, a permis d'arrêter mardi le responsable du site, un homme de 24 ans habitant près de Middlesbrough. Les serveurs du site, basés à Amsterdam, ont été saisis lors d'opérations de police menées la semaine dernière, selon le communiqué.

Cette annonce intervient après une enquête de deux ans menée par l'Industrie phonographique britannique (BPI) et la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI), indique cette dernière. "Ce n'était pas un site où des amis partagent de la musique pour leur plaisir", a commenté Jeremy Banks, chef de la section "piraterie sur internet" à l'IFPI, dans un communiqué.

"Il s'agissait d'un réseau mondial qui se procurait de la musique dont elle n'avait pas obtenu les droits, et qui la diffusait en ligne", a-t-il rappelé.

(afp)

Ton opinion