Foot/BGL Ligue – «On a déjà fait une remontée exceptionnelle»
Publié

Foot/BGL Ligue«On a déjà fait une remontée exceptionnelle»

Opposé à Differdange à 16h, le Swift de Pascal Carzaniga devra s’imposer et espérer un faux pas du Fola pour être sacré champion du Luxembourg.

En déplacement à Differdange, le Swift de Pascal Carzaniga devra s’imposer et espérer un faux-pas de son concurrent direct.

En déplacement à Differdange, le Swift de Pascal Carzaniga devra s’imposer et espérer un faux-pas de son concurrent direct.

Editpress/Gerry Schmit

Ce dimanche, la BGL Ligue va vivre le dénouement d’une saison particulièrement serrée où trois clubs peuvent toujours être champions. Avec le même nombre de points que le Swift (65) et une différence de buts meilleure de sept réalisations, le Fola devrait être couronné s’il s’impose face à la Jeunesse. En déplacement à Differdange au même moment, le Swift de Pascal Carzaniga devra s’imposer et espérer un faux pas de son concurrent direct.

L’Essentiel: Est-ce une première pour vous de jouer un titre à la dernière journée?

Pascal Carzaniga: Non, j’ai déjà été dans des situations similaires quand j’entraînais en Belgique et en France. Ça m'est aussi arrivé au Luxembourg en 2014 quand j’étais sur le banc de Dudelange. On avait un point de retard sur le Fola avant la dernière journée et on a quand même réussi à être champions en les battant 3-0 lors du dernier match.

Ce vécu peut-il être un plus pour gérer la pression?

Le principal, c’est le groupe. Mes joueurs ont l’expérience de jouer un tel dernier match de championnat. Notre force, c’est le mental, on ne fait pas la remontée qu’on a faite sans ça.

Vous allez regarder ce qui se passe ailleurs?

Non, nous serons dans notre bulle. D’abord il faudra gagner avant de regarder ce qui se passe chez les autres. Sans victoire, on ne peut pas être champions.

Pensez-vous que cette concurrence avec le Fola et Dudelange cette saison a rendu votre équipe meilleure?

Je ne sais pas. Moi, je suis arrivé le 15 octobre dernier, on était 7e du championnat. On vient d’aligner 16 victoires et six matches nuls. On espère aller chercher une 17e victoire ensemble. L’objectif était l’Europe. C’est acquis. On a déjà fait une remontée extraordinaire, mais pour la rendre exceptionnelle il faudra encore une victoire dimanche.

Ce sera aussi votre dernier match à la tête du Swift…

Oui, on m’a informé mi-mai que je ne serai plus l’entraîneur du Swift. On reproche à mon équipe de ne pas se projeter assez vite vers l’avant alors que nous avons la meilleure attaque depuis mon arrivée… Mais ça ne change rien pour la fin de saison. J’ai déjà connu cette situation à Dudelange, on m’avait dit en février que je ne serais plus l’entraîneur et j’ai été sacré champion.

(Recueilli par Nicolas Grellier/L'essentiel)

Ton opinion