Autopolis – «On a trouvé une belle vitesse de croisière»

Publié

Autopolis«On a trouvé une belle vitesse de croisière»

BERTRANGE - Le distributeur fêtera cette année ses dix ans d'existence. Avec un appétit qui reste intact.

Avec Ed et Laure Goedert, Autopolis est une affaire de famille, qui emploie 180 salariés tout de même, et qui vend plus de 4 000 voitures par an.

Avec Ed et Laure Goedert, Autopolis est une affaire de famille, qui emploie 180 salariés tout de même, et qui vend plus de 4 000 voitures par an.

Editpress

Le 19 juin 2001, Autopolis accueille ses premiers clients à Bertrange. C'est au distributeur et importateur belge Alcopa que l'on doit cette ouverture. «À l'époque, une législation européenne facilitant le multimarque sur un seul site venait d'entrer en vigueur. Alcopa s'est engouffrée dans la brèche», rappelle Ed Goedert, directeur général d'Autopolis.

Avant cela, le groupe belge distribuait Scancar-Volvo à Luxembourg-Hamm depuis 1995. Ed Goedert était déjà aux commandes. «La philosophie d'Autopolis était de dépasser le stade de la concession classique, d'offrir une large gamme de véhicules et des petits services aux clients. Aujourd'hui, nous avons un bar, un restaurant et un salon de beauté sur place». Treize marques sont actuellement distribuées par Autopolis qui se déploie sur 35000m2, emploie 210 personnes, dont trente vendeurs, et réalise un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros. «Nous avons atteint notre taille idéale», reconnaît le patron qui ambitionne de vendre 4900 véhicules neufs cette année.

Joseph Tripodi

Ton opinion