A Luxembourg-Ville – «On a vu l'homme en flammes courir et tomber»

Publié

À Luxembourg-Ville«On a vu l'homme en flammes courir et tomber»

LUXEMBOURG - Un homme s'est immolé par le feu, mardi matin, près du Royal Hamilius. Des témoins racontent l'horreur de la scène à «L'essentiel».

Un homme s'est immolé par le feu, ce mardi, dans la capitale. Il a été traité de longues minutes sur place par les secours.

Un homme s'est immolé par le feu, ce mardi, dans la capitale. Il a été traité de longues minutes sur place par les secours.

L'essentiel/Mobile Reporter

Scène d'horreur dans la capitale, mardi matin. Un homme a commencé à s'immoler par le feu, vers 9h10 à un arrêt de bus voisin du Royal Hamilius. Transporté à l'hôpital dans un état grave, l'homme est entre la vie et la mort, a précisé la police, à midi. Vers 10h15, les secours étaient toujours sur site pour traiter la victime, avaient précédemment indiqué les autorités sans donner davantage d'informations sur les raisons de son geste. Selon nos informations, la victime sera transférée vers un centre des grands brûlés en France.

Sur place, des témoins ont raconté l'impensable à L'essentiel: «On a vu l'homme en flammes courir et s'effondrer sur la voie de bus. Des gens criaient: "De l'eau! Il faut de l’eau", une dame hurlait et un passant a tenté d'éteindre les flammes avec un manteau. C'est finalement le chauffeur de bus qui a sorti l’extincteur et qui a réussi à stopper le feu. Il a été très courageux», expliquent des commerçants.

«J'ai vu l'homme tomber avec des flammes sur lui, au loin», ajoute un autre témoin de l'incident. «On a entendu un homme crier, et quand on est arrivés, les secours étaient déjà en train de le soigner. Il n'y avait pas de flammes mais il continuait à crier très fort. Ils l’ont pris en charge dans l'ambulance pendant un moment», a confié un ouvrier qui travaille à proximité.

«Des vêtements partout sur la route»

Au-delà des témoins directs, la matinée a également été traumatisante pour de nombreuses personnes présentes dans cette zone très fréquentée de la capitale, en particulier en heure de pointe.

De retour de congés, Pierre, vendeur aux Galeries Lafayette, ne s'attendait pas à vivre un moment si brutal. «Quand je suis arrivé au travail, il y avait déjà les pompiers et les ambulances. Ce qui m'a alerté, ce sont les vêtements partout sur la route. Et puis la couverture au sol qui cachait la victime». Lui et ses collègues se disent «sous le choc».

Même sentiment pour une employée d'un bâtiment administratif situé en face du lieu de l'incident. Elle explique avoir «d'abord vu et entendu des sirènes de secours dans tous les sens» et beaucoup d'agitation. «J'ai cru à un accident de la circulation, avec un bus qui était immobilisé. Puis j'ai vu la personne au sol, sous une couverture, prise en charge pendant longtemps. Des pompiers sont encore arrivés en renfort».



Pensées suicidaires? Faites-vous aider

Vous ressentez des pensées suicidaires, ou vous vous inquiétez pour un proche?

Parlez-en et faites-vous aider, 24h/24, 7 jours/7.

• Le site Internet de prévention suicide

• SOS Détresse : (+352) 45 45 45

• Kanner a Jugendtelefon : 116 111

(nc/yb/th/L'essentiel)

Ton opinion