François Bausch – «On dirait que c'est la guerre sur nos routes»

Publié

François Bausch«On dirait que c'est la guerre sur nos routes»

LUXEMBOURG - Dans un entretien avec «L’essentiel» et «Air l’autre télé» le ministre du Développement durable et des Infrastructures est revenu sur le dossier brûlant de la sécurité routière du pays.

François Bausch veut endiguer le carnage sur les routes luxembourgeoises.

François Bausch veut endiguer le carnage sur les routes luxembourgeoises.

Editpress

«J’ai demandé à mes services de me présenter pour l’été un plan pour l’installation de radars automatiques sur les routes et autoroutes grand-ducales, nous passerons ensuite le plus rapidement possible à l’installation des appareils», annonce François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures. Alors qu'il était question jusqu'ici de 20 appareils, treize fixes et sept mobile, François Bausch précise qu'il en veut plus, beaucoup plus. «Mais je ne peux pas encore apporter plus de précisions».

Confronté au nombre exponentiel de morts sur les routes luxembourgeoises le ministre se montre très concerné. «Mais on dirait que c’est la guerre sur nos routes, nous devons agir vite, très vite». Les mesures de sécurité vont devenir de plus en plus répressives, avec un focus particulier sur la vitesse et l’alcool. Pour les excès de vitesse et l'alcool au volant le ministre a précisé les mesures annoncées en début de semaine. Pour les excès de vitesse le retrait des points sera doublé, et passe de deux à quatre points. Même sanction pour ceux qui dépasseront le taux d’alcoolémie autorisé de 0,5 g/l dans le sang, au lieu d’un retrait de deux points il en coutera quatre.

Le ministre veut également mettre l’accent sur les transports collectifs «Ce n’est pas en développant des autoroutes à six voies jusqu’au sein de la capitale que nous réussirons à désengorger notre réseau routier» martèle François Bausch. Au Luxembourg le ministre veut plus de ligne de bus, de nouveaux arrêts et une amélioration des P&R. Pour les liaisons vers la Lorraine, le ministre annonce de nouvelles motrices, plus de capacité et des cadences plus rythmées. Vers Trèves et jusqu’à Coblence, les CFL lanceront des trains à double étage pour 2015.

(cm /L’essentiel)

L’intégrale de l’entretien sur «Air l’autre télé»

L’intégralité de l’entretien sera diffusée par «Air l’autre télé» dans le cadre de l’émission «l’Air du temps», à partir du jeudi 23 janvier, 21h30.

Ton opinion