Propreté à Luxembourg – «On est surpris du nombre de mégots par terre»
Publié

Propreté à Luxembourg«On est surpris du nombre de mégots par terre»

LUXEMBOURG-VILLE - Des dizaines d'élèves du Lycée Michel Rodange ont ramassé des déchets, ce jeudi, dans les rues de la capitale.

Des élèves du Lycée Michel Rodange ont ramassé des déchets, ce jeudi, à Luxembourg-Ville.

Des élèves du Lycée Michel Rodange ont ramassé des déchets, ce jeudi, à Luxembourg-Ville.

L'essentiel

Ils marchent seulement depuis une demi-heure et leur sac-poubelle est déjà rempli à moitié. Des canettes, du plastique et surtout des cigarettes se multiplient le long des trottoirs de la capitale. En participant à l'opération «nettoyage de printemps» de la ville de Luxembourg, les élèves du Lycée Michel Rodange ne s'attendaient pas à découvrir autant de déchets ce jeudi matin.

Équipés d'une chasuble fluo et du matériel adéquat (balais, pinces et gants), les «élèves ramassent tout ce qu'ils trouvent», explique Antonia Lesch, professeur. «On est assez surpris du nombre de mégots par terre. Certains adultes devraient peut-être montrer un peu plus l'exemple aux jeunes. C'est une bonne opération pour avoir conscience du manque de respect de l'environnement. Pour nos élèves, ce jeudi, c'est comme une compétition, chacun veut avoir son sac le plus rempli possible».

«Éduquer les fumeurs»

Lynn et Philippe, élèves en 7e au Lycée Michel Rodange, ne s'en cachent pas. Quand le soleil brille et que le thermomètre affiche plus de 20 degrés, ils préfèrent ramasser les déchets à l'extérieur. «C'est plus amusant que d'être en classe», avouent-ils, «mais on ne pensait pas trouver autant de cigarettes».

Philippe, gérant d'un restaurant dans le quartier, ne s'attendait pas à voir autant de jeunes se retrousser les manches, ce jeudi. «L'initiative est excellente», déclare-t-il d'emblée, «car le temps de midi, ils sont nombreux à laisser traîner leurs déchets. C'est aux générations futures de prendre les choses en main, mais je reconnais aussi qu'il est grand temps d'éduquer les fumeurs».

Colette Mart, échevine de l'éducation à Luxembourg au micro de L'essentiel Radio

Antonia Lesch, professeur au Lycée Michel Rodange au micro de L'essentiel Radio

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Ton opinion