Football en France – «On est vraiment un pays de merde, sans déconner»

Publié

Football en France«On est vraiment un pays de merde, sans déconner»

L'entraîneur de Toulouse, Pascal Dupraz, a volé au secours du PSG, moqué après sa débâcle de mercredi soir, à Barcelone, en Ligue des champions.

Toulouse's French head coach Pascal Dupraz looks at his players during the French L1 football match between Toulouse (TFC) and Lille (LOSC) on March 5, 2017, at the Municipal Stadium in Toulouse, southern France. / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Toulouse's French head coach Pascal Dupraz looks at his players during the French L1 football match between Toulouse (TFC) and Lille (LOSC) on March 5, 2017, at the Municipal Stadium in Toulouse, southern France. / AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

AFP/Pascal Pavani

«Ça arrive, c'est comme ça. Il aurait mieux valu que ça soit pendant un match amical. J'ai envie d'exprimer mon soutien au coach, même s'il n'en a rien à faire», a répondu le coach du «Téfécé» ce vendredi en conférence de presse à Toulouse, lorsque des journalistes l'ont interrogé sur son ressenti sur l'extraordinaire naufrage du PSG au Camp Nou, mercredi soir, (défaite 6-1 en match retour de 8e de finale de Ligue des champions).

Même s'il a observé que les Parisiens avaient peut-être un peu trop affiché leur bonheur au terme du match aller remporté 4-0 à domicile par le champion de Ligue 1, Pascal Dupraz a estimé que cette défaite allait sans doute permettre à Paris de remporter son championnat national. «C'est mon pronostic», a fait valoir le coach toulousain.

«C'est typiquement français comme comportement»

Dupraz a en revanche très mal accepté l'enthousiasme que la déroute du PSG a suscité parmi ses adversaires en championnat, estimant que le succès de tout club en Ligue des champions était important pour l'ensemble du football français.

«Ce qui est dommage, et c'est typiquement français comme comportement, c'est que des personnes puissent s'enorgueillir de la défaite de Paris. On est vraiment un pays de merde, sans déconner. Franchement, on se réjouit du malheur des uns et des autres, j'ai du mal à piger, sous prétexte qu'on est supporter d'un club plutôt que d'un autre. Il se trouve que le PSG représentait les couleurs de l'Hexagone», a pesté l'entraîneur, qui n'a pas souvent sa langue dans sa poche.

Pascal Dupraz a également remis en cause la qualité de l'arbitrage durant le match Barcelone-Paris. «L'arbitre a aussi eu son importance, avec certaines des décisions qu'il a prises».

(L'essentiel/duf)

Ton opinion