Rap/47Ter – «On fait de la musique, on n'est pas à plaindre»
Publié

Rap/47Ter«On fait de la musique, on n'est pas à plaindre»

Le trio français 47Ter, qui jongle entre pop et rap, revient avec un second album, «Légende», à la fois plus varié et personnel.

«L'essentiel»: Vous deviez venir jouer au Luxembourg au printemps dernier.

Pierre-Paul, Blaise et Lopes: On était au début de notre tournée, et les dates ont été annulées au fur et à mesure. On a fait dix concerts sur les 90.

Comment avez-vous vécu cette période?

C'était frustrant de tout stopper, mais nous avons eu du temps pour bosser sur «Légende». On passe notre temps à faire de la musique, on n'est pas du tout à plaindre. D'ailleurs, on travaille sur la suite.

Quand avez-vous écrit les chansons de «Légende»?

Nous avions déjà pas mal de morceaux de côté. Ça s'est fait sur plusieurs mois et nous avions achevé les sessions studio en août dernier. Il devait sortir en octobre puis février.

La pandémie a-t-elle impacté ce disque?

Complètement, mais pas forcément dans les thèmes. L'idée centrale était là, la place que l'on occupe dans le monde. Mais on a pu se concentrer sur ce que l'on voulait raconter.

Ce nouvel album est-il plus personnel que le premier?

Oui, le premier était un peu comme une présentation et dans celui-ci nous abordons plus de thèmes et allons plus en profondeur.

Votre tournée est prévue en février 2022. Pas trop lointain comme horizon?

On s'adapte. On attend et on verra ce qui se passe. On relativise car on est chanceux.

(L'essentiel/Cédric Botzung)

47Ter

«Légende», disponible (Entrecôte).

Ton opinion