Coronavirus au Luxembourg – «On n'avait jamais fermé le cinéma, sauf en mai 1940»

Publié

Coronavirus au Luxembourg«On n'avait jamais fermé le cinéma, sauf en mai 1940»

LUXEMBOURG - Comme au printemps dernier, les salles de cinéma sont contraintes de fermer. Avec l'espoir de pouvoir mieux rebondir.

Face aux mesures de restrictions sanitaires, les exploitants de cinémas ont décidé de fermer toutes les salles, dès ce mercredi.

Face aux mesures de restrictions sanitaires, les exploitants de cinémas ont décidé de fermer toutes les salles, dès ce mercredi.

«Il n'y avait plus de films, le public devenait réticent à aller au cinéma», admet Raymond Massard, président de l'ASBL Images Animées, qui gère le Kursaal de Rumelange et le Wasserhaus à Mondorf. Concernées par les mesures annoncées par le gouvernement, les salles de cinéma ferment leurs portes dès ce mercredi. «On n'avait jamais fermé le cinéma, sauf en mai 1940», confie celui qui représente la quatrième génération d'exploitants de salles dans la famille.

Un sentiment d'injustice touche-t-il ce secteur, qui avait déjà dû mettre en place des mesures strictes et restrictives face à la menace du Covid? «Nous n'avons pas connaissance de cas de contamination dans des salles de cinéma, ni au niveau international. Mais nous faisons confiance aux autorités dans les décisions prises. Nous préférons passer par une fermeture pour pouvoir revenir ensuite à une certaine normalité, avec une levée des restrictions par étapes», explique Christophe Eyssartier, responsable des cinémas Kinepolis au Grand-Duché. «Le groupe Kinepolis a les reins solides et peut faire face à cette crise inédite», rassure-t-il.

Pour Raymond Massard, «le cinéma doit rester dans la tête des gens». Dans cet esprit, Caramba propose pour la première fois au public une plateforme de cinéma virtuel en streaming. Avec, à l'issue des séances, «des interventions de réalisateurs en direct avec le public, qui apporteront un plus et que nous intégrerons quand les salles pourront rouvrir», conclut-il.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion