Triple meurtre en Belgique – «On ne comprend pas que quelqu'un ait pu faire ça»
Publié

Triple meurtre en Belgique«On ne comprend pas que quelqu'un ait pu faire ça»

LIEGE - Les funérailles d'Esteban, 9 ans, victime d'une fusillade vendredi dernier, ont été célébrées ce mercredi dans sa ville de Dolhain, près de Liège.

«C'est difficile à croire, insupportable et inqualifiable. On ne trouve pas les mots pour ça. Un enfant de 9 ans, c'est quelque-chose…, assure un habitant de la petite commune belge de Dolhain, présent à la cérémonie religieuse, cité par RTLInfo.be. On ne comprend pas, et que quelqu'un ait pu faire ça en tout cas.» Ces funérailles sont intervenues cinq jours après la fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, un couple de banquiers et le jeune Esteban. Ce dernier aurait été atteint par une balle perdue alors que le ou les auteurs visaient la marraine du garçon et son mari. Tous deux ont reçu plusieurs balles tirées avec une arme automatique.

Membres de la famille de la jeune victime, mais aussi élèves de l'école primaire que fréquentait Esteban étaient présents pour lui rendre un dernier hommage. «C'était très émouvant, avec toutes les musiques et les petits messages, surtout celui de sa petite sœur, indique un riverain qui connaît la famille, cité par nos confrères belges. Elle était très attachée à son frère, mais elle a eu un courage terrible de pouvoir lire son petit mot, qui était formidable.»

La cérémonie en hommage à Carol Haid et à Benoît Philippens est prévue ce samedi à Visé, dans la commune où s'est déroulée le drame. De leur côté, les enquêteurs s'intéressent de près à la piste d'un client qui aurait été humilié quelques mois auparavant par l'une des victimes dans l'agence bancaire où il travaillait. Le parquet de Liège a lancé, mardi, un appel à témoins pour tenter de retrouver un véhicule suspect qui aurait été vu roulant tous feux éteints près de l'heure de la fusillade. Le père d'Esteban, pour sa part, a rendu public une lettre à destination de ou des assassins de son fils, lui demandant de se rendre. Une initiative restée, pour le moment, lettre morte.

(Jmh/L'essentiel)

Ton opinion