Scandale à Koh-Lanta – «On ne pensait pas faire face à une telle déloyauté»
Publié

Scandale à Koh-Lanta«On ne pensait pas faire face à une telle déloyauté»

Denis Brogniart et Alexia Laroche-Joubert ont été invités respectivement sur les plateaux de Yann Barthès et de Cyril Hanouna, pour réagir sur la finale désastreuse.

Alors qu’aucun gagnant n’a été désigné mardi à l’issue de la finale de «Koh-Lanta, La légende», une saison marqué par plusieurs tricheries, Denis Brogniart et Alexia Laroche-Joubert ont répondu aux questions posées respectivement par les équipes de «Quotidien» et de «Touche pas à mon poste!», mercredi soir.

«Même hier soir, j’étais triste, j’étais déçu», a confié Denis Brogniart, le présentateur emblématique de l’émission, sur le plateau de «Quotidien». «Bien sûr qu’il y a eu des moments compliqués, qu’il fallait prendre des sanctions sur cette saison-là, mais je n’oublie pas que ces hommes et ces femmes sont des aventuriers émérites. On peut avoir un moment d’égarement, surtout dans des conditions difficiles».

Le présentateur n’a pas non plus caché son agacement face à toutes les polémiques qui ont touché les candidats tout en gardant une certaine bienveillance. «Ils m’énervent, ils m’ont agacé. J’ai envie de les gronder comme des enfants pas sages, a-t-il encore déclaré. Mais je sais aussi que ces enfants pas sages ont tellement fait de bien à cette émission».

Le quinquagénaire a profité de son passage devant Yann Barthès pour donner sa version des faits sur certaines polémiques. Cette semaine, «Le Parisien» a notamment révélé que Claude et Laurent avaient fait du chantage à la production pour qu’elle leur laisse manger des pains au chocolat déposés dans un coffre. Soit ils obtenaient la nourriture, soit ils faisaient grève. «Je suis très transparent avec vous (...) Le bateau de livraison (NDLR: qui a apporté de la nourriture à Teheiura), c’est vrai. D’après tout ce qu’on sait, les repas après le Conseil, c’est vrai. Le pain au chocolat et les croissants, c’est faux», a-t-il tranché.

«Perso, ils en ont rien à faire des lettres. Ce qu'ils imaginaient, c'était un repas pantagruélique. Y’a pas ça. Donc ils sont un peu de mauvaise humeur, a expliqué l’animateur. Je vous garantis, et j’ai eu la journaliste qui était présente à ce moment-là, (...) qu’il n’y a jamais eu un pain au chocolat et un croissant donnés à Claude et à Laurent. Ils n’ont rien exigé. Ils n'ont pas formé un piquet de grève».

Laroche-Joubert très déçue

Il explique par ailleurs que seul le médecin de l’émission décide s’il faut donner un peu de nourriture aux candidats qui se sentent très faibles. «Alors il y a une boisson énergétique, alors il peut y avoir de temps en temps une petite banane. Mais ça, on l’a toujours dit. Ce n'est pas moi qui décide, ce n’est pas le producteur, ce ne sont pas les aventuriers qui viennent vers nous et qui disent: "Hé on a faim, si jamais vous ne nous donnez pas à manger on fait la grève". Ça, ça n’existe jamais dans Koh-Lanta».

Pour sa part, Alexia Laroche-Joubert, présidente d’Adventure Line Productions, a fait part de son étonnement à la suite des affaires évoquées, dont les escapades nocturnes de certains participants pour se nourrir après les conseils éliminatoires. «C'est extrêmement décevant et compliqué pour nous de se retrouver confrontés à ça. À aucun moment, on a pensé qu’on pouvait se retrouver face à une déloyauté comme ça».

«Le Conseil est un endroit qui n’est pas basé à proximité des camps. À côté, il y a une tente dans laquelle les candidats résident à l’issue du Conseil (...) parce qu’on refuse de faire de la navigation de nuit. C’est extrêmement sommaire, il y a un plancher, une tente, une petite lumière pour aller faire pipi. Entourent ça, un gardien, l’équipe de production dans une autre tente et une équipe médicale».

La productrice explique ensuite comment les candidats ont réussi à déjouer leur vigilance. «Quand le gardien s’endormait. Certains se sont carapatés, je ne sais pas le nombre de fois. C’est très surprenant, si vous regardez il y a 15 à 20 minutes de marche en pleine nuit dans un truc relativement touffu. Ça nous semblait ahurissant, moralement et physiquement. C’est en rejoignant une pension de famille que ça se serait déroulé».

Claude charge la production et ne s’excuse pas

De son côté, Claude, qui aurait dû empocher les 100 000 euros, a mis la faute sur la production concernant le scandale des dîners clandestins. Sur une vidéo Instagram postée par Laurent Maistret, on entend clairement Claude et Sam, enregistrés à leur insu, s'exprimer. «C’est la faute de tout le monde: les candidats, la prod... de tout le monde. Chacun à son échelle a foutu la merde». Ces images étant largement partagées, Laurent a fini par couper le son et ajouter une musique pour masquer les propos de son camarade d’aventure.

Dans un long post publié mardi sur Instagram, celui qui aurait dû remporter cette édition a évoqué à demi-mot les affaires de tricherie, sans présenter d’excuses au public: «La vérité sur nos actes, vos croyances, je vous laisse vous les faire», a-t-il notamment écrit.

Une émission spéciale pour les 20 ans de «Koh -Lanta» sera diffusée mardi prochain, tandis que l’édition 2022, dont le tournage avec des illustres inconnus vient de s’achever, se tiendra aux Philippines.

(L'essentiel/adi/joc)

Ton opinion