Scoutisme au Luxembourg – «On représente le premier réseau social du monde»
Publié

Scoutisme au Luxembourg«On représente le premier réseau social du monde»

LINTGEN - Les scouts de la FNEL fêtent un siècle d'existence. Dans la laïcité et le respect de valeurs ancestrales.

Jusqu'à la fin de la semaine, 1 300 jeunes du Luxembourg et d'ailleurs participent à un camp d'été.

Jusqu'à la fin de la semaine, 1 300 jeunes du Luxembourg et d'ailleurs participent à un camp d'été.

L'essentiel

Désormais centenaire, la Fédération nationale des éclaireurs et éclaireuses du Luxembourg (FNEL), institution laïque, n'a pas pris une ride et continue de carburer à la bonne humeur. Pour s'en convaincre, il n'est qu'à voir les sourires sur les visages des 1 300 gamins réunis en camp d'été, jusqu'à samedi.

Les scouts, de 8 à 18 ans, ont établi leur quartier général au Kirchberg, où veille sur eux un staff d'environ 150 personnes. De là s'organise l'éparpillement quotidien, les uns s'en allant arpenter les rues de la capitale à la découverte des monuments et de leur histoire, les autres rejoignant des horizons arborés, couchage et victuailles au fond du sac à dos, pour apprivoiser l'art de l'orientation et du bivouac.

«Sur place, ils ont fabriqué leur propre cuisine et préparent eux-mêmes leurs repas, résument Benoît, Yves, Sven et Félix, les encadrants. Ici, on apprend l'autonomie, la vie en communauté et le respect des autres». Des valeurs qui résistent à l'ère du tout-connecté? «Entre nous, on dit qu'on forme le premier réseau social du monde», sourit Benoît, qui vient de retrouver un jeune scout suisse croisé en 2010 sur un camp… au Kenya. Pas étonnant: une dizaine de nationalités cohabitent au Luxembourg cette semaine.

Pierre Théobald

Ton opinion