On respire presque deux fois moins de tabac

Publié

On respire presque deux fois moins de tabac

Exclusivité - Luxembourg - Les chiffres sont là: la loi antitabac a permis, en un mois, de faire baisser de près de moitié la pollution de nos poumons.

La fumée de tabac est la cause principale de pollution des citoyens européens. Si les fumeurs sont les premiers touchés, les non-fumeurs y sont aussi sensibles, particulièrement dans les pays où l'interdiction de fumer ne s'applique pas aux espaces clos. Ces quelques joyeusetés ressortent d'une campagne de mesures de la quantité de monoxyde de carbone dégagée, effectuée par la Commission européenne, auprès de 111 835 citoyens des 27. L'étude ne se base cependant pas sur un échantillon représentatif de personnes.

Dire que, jusqu'en octobre 2006, le Luxembourg se classait parmi les mauvais élèves relève de l'euphémisme. Les premiers tests effectués concluaient à une quantité moyenne de monoxyde de carbone expirée de 21,20 parties par million pour les fumeurs, et de 6,06 pour les non-fumeurs.

Peu glorieux quand on sait que, dans les villes en Europe, le niveau maximal autorisé de monoxyde de carbone (voitures, etc.) pour la qualité de l'air ambiant est de 8,5. Seulement, voilà, entre-temps, la loi antitabac est passée par là et un mois après son introduction les mesures passaient à 12,92 pour les fumeurs et 3,01 pour les non-fumeurs, confirmant avec brio les études européennes. Ces chiffres sont issus de l'étude préliminaire.

Séverine Goffin

Voici quelques spots de lutte contre le tabagisme.

Ton opinion