Tennis: Jabeur face à Rybakina en finale de Wimbledon

Publié

TennisJabeur face à Rybakina en finale de Wimbledon

Une première Tunisienne contre une première Kazakhe en finale d'un Grand Chelem. Jabeur, n°2 mondiale, a dominé l'Allemande Tatjana Maria en demi-finale, tandis que Rybakina, 23e, a battu la 18e, Simona Halep.

La Tunisienne Ons Jabeur, 2e mondiale, s'est qualifiée jeudi pour la finale de Wimbledon en battant l'Allemande Tatjana Maria (103e) 6-2, 3-6, 6-1, devenant la première joueuse du continent africain à atteindre la finale d'un tournoi du Grand Chelem dans l'ère Open. «C'est un rêve qui se réalise après des années de travail acharné et de sacrifices. Je suis heureuse que tout ça paye enfin et que je puisse jouer encore un match», a déclaré la Tunisienne de 27 ans qui a lâché son premier set du tournoi.

Ce prochain match, sa première finale de Grand Chelem, elle le jouera samedi la Kazakhe Elena Rybakina (23e). 23e joueuse mondiale, celle-ci s'est en effet hissée en finale de Wimbledon, tournoi auquel elle ne participe que pour la deuxième fois, en battant la Roumaine Simona Halep (18e), 6-3, 6-3, devenant ainsi la première représentante du Kazakhstan à atteindre la finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Rybakina, née à Moscou il y a 23 ans et dont le meilleur résultat en Grand Chelem était un quart de finale à Roland-Garros en 2021, affrontera en finale la Tunisienne Ons Jabeur (2e), vainqueur de l'Allemande Tatjana Maria (103e).

«Je suis une fière femme tunisienne»

Jabeur était la première joueuse du monde arabe à atteindre les quarts de finale d'un Grand Chelem à l'Open d'Australie en 2020, elle a monté deux marches de plus cette année à Wimbledon.

«Je suis une fière femme tunisienne aujourd'hui. Je sais qu'en Tunisie ça doit être la folie en ce moment. J'essaie juste d'être autant que possible une source d'inspiration, je veux voir plus de joueurs arabes et africains sur le circuit», a-t-elle lancé avant de quitter le Centre Court. Elle venait d'y passer 1h43 pour écarter Maria. Le match a été plutôt atypique, à l'ancienne, avec beaucoup de balles placées, beaucoup de balles slicés, y compris en coup droit.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires