Fin 2017 – Orange Luxembourg avait 183 300 lignes mobiles
Publié

Fin 2017Orange Luxembourg avait 183 300 lignes mobiles

LUXEMBOURG - En 2017, l'opérateur téléphonique luxembourgeois a gagné 24 000 nouveaux clients et 5,9% de chiffre d'affaires.

Werner De Laet, CEO d’Orange Luxembourg, se félicite de la stratégie convergente mise en place par la société.

Werner De Laet, CEO d’Orange Luxembourg, se félicite de la stratégie convergente mise en place par la société.

Editpress

En 2017, Orange Luxembourg a vu son chiffre d’affaires augmenter de 5,9% pour atteindre 65,3 millions d’euros, «dans un marché toujours très compétitif», explique la société dans un communiqué publié ce mercredi. Ce sont les activités liées à la convergence (offres incluant le mobile, l’Internet, la télévision et le téléphone fixe), la fibre et les clients post-payés qui ont soutenu la croissance de la base clients.

Le revenu moyen par client, en revanche, a baissé de 5,7 %. Il est passé de 35,2 euros à 33,1 euros par mois et par lignes actives. «Ceci est essentiellement dû à la régulation sur le "roaming" ou encore aux prestations de services, sans frais supplémentaire, dans les offres convergentes, comme par exemple une connexion 4G/4G+ pour surfer ou encore regarder la TV sur le mobile en attendant l’installation de la fibre à la maison», explique la société dans un communiqué.

D'importants investissements réalisés

Fin 2017, Orange Luxembourg comptait 183 300 lignes mobiles, soit une hausse de 15,1% par rapport à 2016 (159 300). «Si on soustrait les cartes utilisées dans les machines et les objets connectés, activités en croissance de plus de
20%, la hausse est de 12,2%», précise la société.

En 2017, l'opérateur luxembourgeois a réalisé d'importants investissements pour poursuivre l’extension des réseaux mobiles. La couverture a ainsi été portée à 96,7% de la population en 4G et 86,1% en 4G+ fin 2017. Les parkings souterrains, les tunnels et autres lieux à connectivité difficile - soit 70 sites au total - ont été raccordés au réseau en 2017.

(pp/L'essentiel)

Ton opinion