Pistes de ski – Où le coca est-il le plus cher au bord des pistes?
Publié

Pistes de skiOù le coca est-il le plus cher au bord des pistes?

Alors que la saison de ski bat son plein, un site de réservations français a établi un «ski Cola index» pour les stations les plus populaires d'Europe.

Mieux vaut avoir quelques pièces pour se payer un coup.

Mieux vaut avoir quelques pièces pour se payer un coup.

Vous comptez aller bientôt dévaler les pistes et vous éclater dans la poudreuse? Alors le classement établi par le moteur de recherche de locations de vacances français HomeToGo.fr vous intéressera sans doute. En effet, il a dressé la liste des stations populaires les plus chères d'Europe, quand il s'agit de boire un verre de coca dans un restaurant d'altitude.

Les cinq premières places sont occupées par des stations françaises. Ainsi c'est à Courchevel qu'il faut débourser le plus pour un coca (7,80 euros). Le village huppé devance Val-d'Isère (6,20 euros) et Tignes (6,10 euros). Chamonix est 4e (5,65 euros) et Alpe-d'Huez 5e (5,20 euros), selon HomeToGo.fr, qui a calculé tous les prix sur la base d'une quantité de 330 ml de soda.

À l'autre bout de l'échelle, il faut se rendre en Bulgarie, dans la station de Bansko, pour s'offrir un verre de soda à 1 euro. Bialka Tatrzanska, en Pologne, le propose elle à 1,16 euro quand la station russe de Sotchi, qui a accueilli les JO d'hiver, propose un coca à 1,70 euro.

Le moteur de recherche français, qui se veut le plus grand en matière de recherches de locations de vacances, a aussi dressé la liste des stations où il est possible de louer au meilleur prix en février-mars. Résultat: comme pour le coca, c'est à Bansko, en Bulgarie, que l'on paiera le moins, avec 94 euros à débourser en moyenne par nuit pour 4 personnes. À l'autre bout du classement, c'est de nouveau à Courchevel qu'il faut payer le plus avec 623 euros en moyenne par nuit pour 4 personnes.

Et dans le segment des séjours de luxe, c'est l'Autriche qui remporte la palme de la destination la plus chère, avec Saint-Anton, devant sa compatriote Zürs. Il faut compter 1 483 euros par nuit pour une location pouvant accueillir 4 personnes en février.

(L'essentiel/cht/nxp)

Ton opinion