Covid-19 – Où se situent les «clusters» au Luxembourg?

Publié

Covid-19Où se situent les «clusters» au Luxembourg?

LUXEMBOURG - Alors que la vague Omicron déferle sur le Grand-Duché, quels sont les endroits du pays les plus concernés par les nouvelles contaminations?

La capitale n'est pas l'endroit du Luxembourg qui compte le plus de nouveaux cas.

La capitale n'est pas l'endroit du Luxembourg qui compte le plus de nouveaux cas.

Vincent Lescaut

Ce n'est qu'une question de jours, mais Omicron va rapidement devenir majoritaire au Luxembourg. Avec 50 cas officiels enregistrés lors du dernier séquençage, le nouveau variant, beaucoup plus contagieux, a bondi en quelques semaines, même si le Delta demeure dominant au Grand-Duché. Considérant la propagation de cette nouvelle souche en Europe, difficile pour les différents territoires d'échapper à la vague.

La capitale plus épargnée que le sud

Toutefois, l'écart entre les deux montre que la capitale luxembourgeoise semble davantage épargnée par la nouvelle vague, considérant la population équivalente des deux territoires. Une différence qui s'observe en comparant les valeurs relatives. Alors qu'Esch-sur-Alzette dépasse les 134 cas pour 10 000 habitants, Luxembourg-Ville se trouve dans l'avant-dernière tranche (entre 101 et 129 cas pour 10 000 habitants).

Moins de cas dans le nord

À nuancer toutefois puisque les écarts demeurent assez faibles, signe d'une répartition homogène du nombre de nouveaux cas au Luxembourg. Toutefois, une partie des cantons frontaliers de l'Allemagne font état d'une circulation légèrement moins importante du virus (entre 100 et 129 cas pour 10 000 habitants). C'est le cas de Grevenmacher (323 cas) et d'Echternach (197).

Plus concrètement, le nord du Luxembourg est le plus épargné avec moins de 100 cas pour 10 000 habitants. À Diekirch (314 cas), Vianden (44) et Clervaux (170), la double vague Omicron/Delta ne déferle pas à la même vitesse. Pour autant, la prudence est de mise avec des variations très rapides en la matière. Un ou plusieurs foyers à un endroit en particulier suffisent à faire passer tout un canton dans la tranche haute. Et ces données donnent un état des lieux des infections avant la période des fêtes. Depuis, les nouvelles contaminations ont atteint des records au Luxembourg.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion