Sécurité au Luxembourg: Où se trouvent les routes les plus mortelles du pays?

Publié

Sécurité au LuxembourgOù se trouvent les routes les plus mortelles du pays?

LUXEMBOURG – Les cantons du nord et de l'ouest du Luxembourg concentrent la plus grande proportion d'accidents mortels ces dix dernières années.

par
Marion Chevrier
Près de la moitié des accidents graves ou mortels concerne implique une collision avec un arbre.

Près de la moitié des accidents graves ou mortels concerne implique une collision avec un arbre.

Editpress

Entre 2012 et 2021, 12 713 personnes ont été impliquées dans des accidents de la route et si plus de trois quarts s'en sont sorties avec des blessures légères, 2 729 ont été gravement blessées et 315 d'entre elles y ont laissé la vie. Les cantons de Wiltz (9%), de Redange (8%) et de Clervaux (8%) sont ceux où le taux d'accidents mortels est le plus élevé. S'y on ajoute les accidents avec blessés graves, ce taux grimpe à 52% dans le canton de Redange, 47% dans celui de Wiltz et 36% dans celui de Clervaux.

À l'inverse, dans les cantons d'Esch et Luxembourg qui concentrent plus de la moitié des accidents corporels du pays (respectivement 3 027 et 2 320 dont 1 473 à Luxembourg-Ville), plus de 75% sont sans gravité.

Presque la moitié des accidents (49%) ont lieu sur des routes à deux voies à l'intérieur d'une localité et seulement 8% sur les autoroutes. La moitié des collisions concerne des véhicules en marche, viennent ensuite les collisions entre un véhicule et un piéton (17%) et les collisions avec un obstacle fixe (13%), les collisions contre un arbre (9%) et une chute en deux roues (6%). Ces deux dernières sont les plus meurtrières, respectivement 47% et 40%.

Le Statec note que «malgré la neige, le verglas ou les jours plus courts, le nombre d’accidents baisse sur les routes en hiver». Les accidents sont plus fréquents entre avril et septembre (à l'exception d'août, mois traditionnel des vacances) et ils sont également plus graves, leur proportion dépassant la barre des 30% durant cette période.

Des accidents aux heures de pointe moins graves

À noter que sur les dix dernières années, ce sont les vendredis où l'on compte le plus d'accidents mais ce sont les samedis et les dimanches où ils sont les plus graves. Sans surprise, les accidents sont plus nombreux aux heures de pointe, le matin, de 6h30 à 8h30 et de 15h30 à 18h30. Les plus graves interviennent entre 13h30 et 16h30 et entre minuit et 4h du matin, quand le trafic est moins dense.

Les raisons des accidents graves ou mortels? De loin la vitesse (27%), devant l'alcool (14%) et la faute envers un piéton (14%). Viennent ensuite le non-respect de la priorité (11%) et le franchissement d'une ligne mitoyenne (10%). À noter que selon les conclusions de la police, 33% des conducteurs ou passagers tués lors d’un accident ne portaient pas la ceinture de sécurité. Un réflexe que les femmes ont plus que les hommes (92% contre 84%). Une ceinture davantage bouclée à l'avant (presque 90%) qu'à l'arrière (76%) dans les accidents graves et mortels.

Ton opinion

25 commentaires