Etats-Unis: Oui, cet ours noir est blanc

Publié

États-UnisOui, cet ours noir est blanc

Un spécimen rarissime est apparu devant une caméra installée dans une forêt du Michigan, au début du mois. Les spécialistes sont émerveillés mais craignent les braconniers. 

L’animal est âgé d’environ 2 ans, selon un expert.

L’animal est âgé d’environ 2 ans, selon un expert.

Facebook

Les spécialistes de la faune sauvage dans le Michigan ont eu la grande surprise de découvrir des images rarissimes, au début du mois. Une caméra installée dans une forêt de la région des Grands Lacs a en effet capturé le passage d’un ours noir au pelage… blanc. Les images montrent le plantigrade en train de farfouiller dans un appât installé par un chasseur. Si les apparitions d’ours sont très fréquentes dans cette région, il est très rare de pouvoir apercevoir ce genre de spécimen, explique Fox 2.

«J’ai juste trouvé ça trop cool. C’est excitant de voir un animal surgir comme ça ici plutôt qu’ailleurs. Nous avons déjà vu apparaître des ours de couleur cannelle, blond et chocolat sur certaines caméras de surveillance (…) Mais ces couleurs sont plus courantes dans les populations d’ours. Le blanc est une chose à part», s’émerveillait mardi Cody Norton, spécialiste des grands carnivores au département des Ressources naturelles du Michigan. L’expert estime l’âge du plantigrade à environ deux ans.

Pas un ours albinos, ni un ours polaire

Les ours noirs à fourrure blanche ne sont pas des ours polaires ou des albinos. Contrairement aux ours polaires ou aux albinos, les ours noirs à fourrure blanche sont le résultat d’un accouplement lors duquel leurs parents ont produit un gène récessif donnant une fourrure blanche. Il y a environ une chance sur un million pour que cela arrive. Les naissances d’ours noirs à pelage se produisent presque exclusivement dans l’ouest du Canada, où vit une sous-espèce de l’ours noir américain. Appelés ours Kermode, ils étaient à l’origine surnommés «Spirit Bears» par les locaux.

On ignore cependant si l’ours qui a été repéré dans le Michigan a un lien génétique quelconque avec les ours Kermode du Canada. Quoi qu’il en soit, les responsables de la faune de la région gardent un œil sur l’animal, qui risque d’être abattu pendant la saison de chasse en cours, qui se termine le 14 octobre.

(joc)

Ton opinion

0 commentaires