Pakistan: arrestations massives chez les opposants

Publié

Pakistan: arrestations massives chez les opposants

1 500 selon la police, mais 3 500 selon les opposants. Le nombre d'arrestations depuis l'instauration de l'état d'urgence fait débat dans le pays.

Deux jours après l'instauration de l'état d'urgence au Pakistan, quelque 3 500 opposants avaient déjà été arrêtés lundi par les forces de sécurité, soit le double du chiffre officiel annoncé par les autorités, selon les estimations des groupes d'opposition.

Dans la journée, un responsable du ministère de l'Intérieur s'exprimant sous le couvert de l'anonymat avait évalué de 1 500 à 1 800 le nombre de personnes arrêtées au Pakistan depuis samedi soir.

Mais, ce chiffre était contesté par l'opposition. Ainsi, l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif, passé dans l'opposition, a affirmé lundi soir que 2 300 membres ou sympathisants de son parti avaient été arrêtés par les forces de sécurité. Les autres partis d'opposition, ainsi que des groupes de défense des droits de l'homme et des groupes d'avocats, ont affirmé que 1 200 autres opposants avaient été interpellés.

Ces rafles ont notamment eu lieu durant les violents heurts entre des légions de policiers et des milliers d'opposants, avocats, juges et militants, qui protestaient contre la décision samedi soir du général-président Pervez Musharraf d'instaurer l'état d'urgence dans le pays.

ap

Ton opinion