CNAP – Parcours du combattant après un accident
Publié

CNAPParcours du combattant après un accident

LUXEMBOURG - Victime
d'un accident, une femme se bat pour retrouver son allocation d'invalidité.

La CNAP affirme que les délais sont rallongés lorsqu'elle doit examiner de nouveaux certificats médicaux.

La CNAP affirme que les délais sont rallongés lorsqu'elle doit examiner de nouveaux certificats médicaux.

Editpress

En juin 2009, Elisabete, 39 ans, est victime d'un accident de la circulation en se rendant à son travail, au Luxembourg. Depuis, elle ne peut plus travailler, en raison des séquelles du choc. «J'ai encore été opérée en août au bras gauche, explique cette habitante de Lexy (54). J'ai aussi des problèmes au genou et aux cervicales, et des vertiges». Au départ, elle bénéficiait d'une pension d'invalidité. Pas très longtemps.
«Le médecin m'a jugée consolidée!», s'étonne Elisabete. Qui a déposé des recours auprès de la Caisse de pensions et de la Caisse nationale d'assurance pension (CNAP).

«Depuis début novembre, elle n'a plus de revenus et doit payer ses soins médicaux», déplore Me Karim Sorel, son avocat. Qui regrette des délais jugés trop longs. «C'est un parcours du combattant pour quelqu'un qui est dans de telles difficultés. Il n'y aura pas de réponse avant novembre ou décembre». Du côté de la CNAP, on refuse «de prendre position sur un cas en particulier». Pour ce qui est des délais, «ils dépendent de l'état du dossier et de la complexité de l'affaire». Notamment en cas de nouveaux certificats médicaux. Si les recours sont ensuite contestés devant le Conseil arbitral de la sécurité sociale ou le Conseil supérieur de la sécurité sociale, le délai est rallongé d'autant.

Jérôme Wiss

Ton opinion