Relations internationales – Paris recolle les morceaux avec Bruxelles
Publié

Relations internationalesParis recolle les morceaux avec Bruxelles

Le nouveau ministre français des
Affaires européennes, Laurent Wauquiez, veut oublier la crise
avec Bruxelles.

Le ministre français des Affaires européennes, Laurent Wauquiez (à g.), est en grande conversation avec le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn.

Le ministre français des Affaires européennes, Laurent Wauquiez (à g.), est en grande conversation avec le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn.

«Je suis européen de conviction», a tenu à préciser M.Wauquiez lors de sa première déclaration à Bruxelles, en marge d’une réunion avec ses homologues de l’Union européenne. «Mon objectif est d’être à l’écoute à la fois avec nos partenaires et avec les institutions européennes (...) Je tiens à ce qu’on puisse bien fonctionner avec l’ensemble des institutions européennes», a expliqué M. Wauquiez. «J’essaierai qu’on soit sur des bases de confiance avec la Commission», a-t-il affirmé.

Le ton tranche avec celui de son prédécesseur, Pierre Lellouche, qui n’avait pas de mots assez durs pour la Commission. «Le gardien des traités, c’est le peuple français» et pas la Commission, avait ainsi dit M. Lellouche en pleine polémique sur les expulsions de Roms, qui avaient suscité des critiques. La commissaire chargée de la justice, Viviane Reding, avait lancé des attaques contre la France, faisant un parallèle entre les expulsions de Roms et les déportations de la Seconde Guerre mondiale, ce qui avait suscité l’indignation de Paris.

Ton opinion