Travail à la maison – Paris teste le télétravail à grande échelle

Publié

Travail à la maisonParis teste le télétravail à grande échelle

La Ville de Paris veut tenter de placer au moins 1 500 agents en télétravail d'ici 2020, pendant au moins une partie de la semaine.

Le télétravail peut intéresser les salariés qui habitent loin de leur lieu de travail.

Le télétravail peut intéresser les salariés qui habitent loin de leur lieu de travail.

AFP

La Ville de Paris, la plus grande collectivité de France avec ses 52 000 agents, va expérimenter le télétravail à grande échelle avec un objectif de 1 500 salariés travaillant d'ici 2020 une partie du temps de chez eux, indique mercredi la mairie de Paris. Un appel à volontariat, comme le prévoit le décret de février 2016 qui rend possible le télétravail dans la fonction publique, déjà en place depuis des années dans le privé, sera lancé prochainement dans l'administration parisienne. Le décret prévoit trois jours maximum par semaine.

Il s'agit «d'améliorer la qualité de vie au travail des agents en les soulageant un ou plusieurs jours par semaine du temps de trajet au bénéfice de la vie privée», a indiqué Emmanuel Grégoire, adjoint aux ressources humaines de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo. La Ville veut également aussi «réduire l'empreinte environnementale» des trajets et «promouvoir de nouvelles formes de management avec plus d'autonomie, de confiance et de responsabilisation» des agents. Quelque 9 000 postes administratifs sont «télétravaillables» dans une administration où un poste sur deux n'est pas fixe (voie publique, parcs, etc.).

Une première expérience est en cours depuis juin auprès de 150 agents: le profil type des volontaires montre un agent âgé de 35 à 50 ans, à quelque 70% une femme et souvent habitant hors de Paris. La première raison invoquée pour être volontaire est la distance travail-domicile, certains agents «ont jusqu'à trois heures de transport par jour», remarque le cabinet de l'élu. Sur les 52 000 agents parisiens, 37% habitent la capitale, 32% la petite couronne, 25% la grande couronne et quelque 6% la province.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion